Du côté des parents

Virginie

Un geste, rien de plus

« Notre ménage touche 82 € par mois. Qu’est-ce que tu veux faire avec ça ? Avec cette somme, on peut aller une fois chez le pédiatre et acheter une boîte de lait par mois. Je ne touche aucun revenu pendant les huit semaines de congé de maternité auxquelles j’ai droit. Pour garder mon statut d’indépendante et préserver mes droits aux allocations et à la prime de naissance, je dois continuer à payer mes cotisations sociales. J’ai aussi mes versements anticipés d’impôts... Le montant est tellement dérisoire que ça va être englouti dans les frais généraux. C’est un geste, rien de plus. C’est vraiment un choix d’être parents quand on est indépendants. Ça demande des sacrifices financiers et un soutien familial. »

Virginie, indépendante, en couple avec un indépendant, un bébé de 7 semaines.

La Ligue des familles revendique:

  • Une allocation universelle de base de l’ordre de 150€ pour chaque enfant. On ne tient plus compte du statut socioprofessionnel du parent ni du rang de l’enfant.
    Objectif: garantir le droit de chaque enfant, soutenir la parentalité d’aujourd’hui.
     
  • Un supplément par enfant pour les familles à revenus modestes  : 50 € par enfant .
  • Un supplément par enfant pour les familles nombreuses à revenus modestes : 30 € par enfant

    Objectif: renforcer la justice sociale, combattre le risque de pauvreté de ces familles et en particulier la pauvreté infantile.
  • Un supplément d’âge par enfant, à partir de 14 ans : 42,5 € par enfant

    Selon les résultats de nos études, le coût de l’enfant fait un bond au moment de l’adolescence. Les suppléments d’âge tels qu’ils existent aujourd’hui ne correspondent pas à cette réalité.
  • Des allocations majorées pour les enfants handicapés ou orphelins.
    On ne touche pas à la situation existante.
  • Personne ne doit subir de réduction d'allocations familiales.
    Le transfert de compétence ne peut provoquer une diminution de revenu pour les familles. Le nouveau système doit donc s’appliquer progressivement.