Action politique

Campagne 2021 : Pour la création d'un "congé de conciliation"

C’est la routine matinale : les préparatifs pour aller au travail, à l’école, à la crèche. Habiller le petit dernier, finir le café et foncer… Mais parfois, la machine se grippe. Le plus petit a de la fièvre, impossible de le déposer à la crèche et c’est la panique. Ce n’est qu’un exemple de ces imprévus qui font le quotidien des parents. Pour y faire face, la Ligue des familles appelle le gouvernement fédéral à intégrer, dans sa grande réforme des congés des parents, un nouveau « congé de conciliation ».

Les difficultés à organiser vie de famille et vie au travail sont écrasantes pour les parents. Début 2019, la Ligue des familles avait présenté une idée innovante pour faciliter la gestion des imprévus et impératifs familiaux : le congé de conciliation. Pour sa campagne 2021-2022, la Ligue des familles remet l’idée sur le tapis en diffusant sur les médias sociaux une courte vidéo façon « Panique au village». La scène est surréaliste : contrainte de partir au travail, une maman trouve la solution pour son enfant malade : prendre une télécommande, appuyer sur pause et bébé se fige, elle peut partir ! Bien sûr, on ne peut pas mettre son bébé sur pause, c’est donc au travail de s’adapter.

Congé de conciliation : des heures de congé ultra flexibles pour gérer les imprévus

Un bébé malade qu’il faut faire garder en dernière minute ? Un enfant qui se blesse à l’école et qu’il faut aller chercher en milieu de journée ? Un parent âgé qui est tombé ? Dans nos systèmes de congés, c’est la capacité à gérer l’imprévu qui fait défaut. Pour les parents, mais aussi plus largement pour tous les travailleurs.

Pour y répondre, la Ligue des familles propose de permettre à tout travailleur de s’absenter de son emploi pendant quelques heures, avec la possibilité de prévenir au dernier moment, sans justification ni contrôle et sans perte de salaire. Cette idée, nous l’avons nommée « congé de conciliation ». Concrètement, tout travailleur aurait droit à un quota de 8 heures par an de congés, les parents auraient 8h supplémentaires par enfant et les parents solo encore 8h en plus. Ce principe d’un congé de conciliation a été soumis aux parents, qui sont 72% à s’y montrer favorables.

Au-delà des imprévus, ce nouveau congé permettrait aussi de faire face aux différents impératifs familiaux sans forcément y consacrer une des 20 journées de vacances annuelles : arriver un peu plus tard au travail le jour de la rentrée scolaire, partir un peu plus tôt pour aller à la réunion de parents d’élèves…

Un large soutien des partis

En mars 2019, nous avions demandé à tous les partis francophones (CDH, Défi, Ecolo, MR, PS, PTB) s’ils seraient prêts à soutenir cette mesure. Et tous ont répondu par l’affirmative, avec des nuances évidents, mais soutenant au moins le principe d’un nouveau mécanisme visant à améliorer la conciliation entre travail et vie de famille. Mieux : 4 partis sur 6 s’étaient engagés à soumettre cette question aux partenaires sociaux, voire à la soutenir dans le cadre d’un futur accord de gouvernement.

La réforme des congés prévues par le gouvernement : l’opportunité d’intégrer ce nouveau congé de conciliation

Depuis, le gouvernement fédéral a été formé et l’accord de majorité prévoit de « lancer une consultation avec les partenaires sociaux sur la simplification, l’harmonisation et l’optimisation des différents systèmes de congés, en accordant une attention particulière aux motifs de congé liés aux soins et à la conciliation de la vie professionnelle et familiale », ainsi que de « réformer les différents régimes de congés pour les parents afin de permettre une répartition plus équilibrée, entre les hommes et les femmes, de l’accueil et des soins aux enfants ».

La Ligue des familles appelle à ce que cette réforme des congés des parents soit l’occasion d’instaurer ce nouveau congé de conciliation, indispensable pour faire face aux défis des parents d’aujourd’hui.

La vidéo

Pour soutenir notre appel, faites circuler l'idée autour de vous en partageant la vidéo

Pour aller plus loin : Le congé de conciliation : un nouveau dispositif pour améliorer la conciliation entre travail et vie de famille – 8 mai 2019

Nos études et analyses sur les différents types de congés parentaux

Un congé spécifique pour soutenir les parents durant le confinement. Une analyse comparée des dispositifs mis en place dans plusieurs pays européens - 28 avril 2020

Réforme du congé de paternité : l'exemple de l'Espagne -16 décembre 2019

Charge mentale : des solutions collectives pour faire baisser la pression - 11 décembre 2018

Enquête :Comment adapter le monde du travail à la vie des parents ? - 29 octobre 2018

Congé parental : bonnes pratiques et innovations - 18 mai 2018

Compte épargne-carrière - 6 février 2018