Activités MouvementÉducation permanenteLe prix Bernard Versele

Resultats 2015

Le « Versele » est le plus ancien des prix littéraires organisés par la Ligue des familles. On pourrait craindre qu’après plus de trente-cinq années de vie intense, il ne s’essouffle, que les bénévoles qui le portent à bout de bras ne se lassent, que les classes, les bibliothèques et les familles s’en détournent, attirées vers d’autres priorités... C’est tout le contraire !

Nul besoin de longs discours, les derniers chiffres parlent d’eux-mêmes : 5 000 votes de plus qu’en 2014 ! En 2015, 47 426 bulletins ont été enregistrés. La plupart de ceux-ci débarquent par paquets, émanant d’écoles, de bibliothèques, d’associations ou de passeurs de livres. Mais les votes individuels sont plus nombreux d’année en année. Ce qui signifierait que le Prix gagne lentement mais sûrement sa place au sein des familles. À quand une grande campagne « Versele » parmi les papis et les mamies ?

Dans les coulisses - les comités de lecture régionaux, par exemple -, les nouvelles recrues sont nombreuses. Les journées de formation et de discussion accueillent chaque fois davantage de participant(e)s. Les modalités de vote sont périodiquement analysées et adaptées et le fonctionnement du prix gagne chaque année en cohérence. Quant aux bibliothèques, elles marquent un intérêt croissant pour les livres sélectionnés, multipliant les initiatives pour les faire connaître, et attirant dans la foulée de nouveaux lectorats.


Les livres lauréats vous sont présentés, ainsi que ceux arrivés deuxièmes en nombre de voix. Ils sont classés par « Chouettes », c’est-à-dire par compétence croissante de lecture. S’ils croisent votre chemin, lisez-les quel que soit votre âge. Et faites-les lire autour de vous, ils en valent la peine.
Un nouveau prix littéraire a été créé il y a un an : le Prix Forum. Il met à l’honneur des livres qui participent au développement de l’esprit citoyen.

1 chouette

Jusqu’au dernier jour, la lutte fut serrée entre deux albums tout carton. Dans chacun d’eux, surprises, émotion et suspense étaient au rendez-vous. Contre toute attente, la magie des formes a fini par l’emporter sur l’humour des situations.

2 yeux ?- Lucie Félix - Les Grandes Personnes
Des formes sont dessinées, d’autres sont découpées : ronds, ovales, triangles, carrés. Petit à petit, devant les yeux éblouis du lecteur, se dessine un étang sous la pluie, des fleurs de nénuphar, des œufs de grenouille. L’histoire se construit : un œuf devient têtard, le têtard se transforme en grenouille. C’est la nuit, la lune se lève, la chouette guette… Les mots - pas un de trop - entrent en résonance avec les images.

Ils ont aimé aussi :

bouh ! - François Soutif - Kaléidoscope
http://static.soupedelespace.fr/img/products/9782877677462_1.jpgUn album sans texte qui revisite le conte traditionnel des trois petits cochons ! Dès la première page, couteau et fourchette à la main, le loup affamé se lance à la poursuite des trois compères. Mais, ici, ce n’est pas la solidité d’une maison qui est censée assurer la sécurité des porcelets, mais bien - idée géniale ! - le mur invisible que constitue la pliure centrale de chaque double page !

2 chouettes

Est-ce la mise en scène cinématographique évoquant Jacques Tati et son monsieur Hulot qui a séduit les votants ? En tous cas, dans cette délicieuse histoire sur le plaisir de lire, les enfants ont apprécié les onomatopées et la typographie reflétant la gradation du volume sonore !

Le voisin lit un livre - Koen Van Biesen* - Alice Jeunesse - Histoires comme ça - Trad. du néerlandais par Midigiri
Alors que dehors il pleut des cordes, un homme assis sur un petit tabouret, son chien couché à ses pieds, tente de se concentrer sur le livre qu’il tient dans une main. L’entreprise semble désespérée, car, de l’autre côté du mur, la petite voisine déploie une activité aussi bruyante que créative. Comment sauver la situation ?

Ils ont aimé aussi :

Simon sur les rails - Adrien Albert - l’école des loisirs - Lutin poche
http://media.senscritique.com/media/000004727740/source_big/Simon_sur_les_rails.jpgDans un monde où les lapins vivent en société avec les humains, le train qui devait emporter Simon vers la maison de son grand frère a été supprimé. Qu’à cela ne tienne, le jeune lapin fera le chemin à pied. Il est doublement « sur les rails » : non seulement, il suit la ligne de chemin de fer pour ne pas perdre son chemin, mais il vient d’entrer dans la vie active et s’apprête à quitter l’enfance…

3 chouettes

Ce n’est pas un scoop : les enfants qui grandissent apprécient l’humour. Même quand celui-ci se fait très noir. Les dessins qui ornent pas mal de bulletins de vote le rappellent avec insistance.

3 contes cruels - Matthieu Sylvander - Perceval Barrier - l’école des loisirs
Sans doute l’album le plus hilarant de la sélection, œuvre d’un duo de joyeux lurons, lesquels avaient pourtant suivi des études fort sérieuses : l’illustrateur est graphiste, l’auteur est sismologue. Mais, comme le remarque sentencieusement ce dernier, quand on écoute trembler la terre, on arrive parfois à entendre parler les légumes et on s’aperçoit qu’ils se disent des choses intéressantes. C’est ainsi que le potager a été choisi comme théâtre de ces contes cruels. Et que poireaux, carottes et même patates en sont devenus les héros.

Ils ont aimé aussi :

Le petit Guili - Mario Ramos* - Pastel - l’école des loisirs
http://a395.idata.over-blog.com/2/65/43/73/lire---relire/lire-relire-3/lire-relire-4/guili.jpgL’exercice du pouvoir a fait perdre l’esprit à Léon le Lion. À tel point qu’il a fini par inventer une loi interdisant aux oiseaux de voler. Un Petit Guili joyeux, réfléchi et intrépide, a compris à temps que Léon n’était supporté que parce qu’il portait une couronne. Il a alors cru pouvoir résoudre le problème en jetant à la mer ce symbole du pouvoir !

4 chouettes

Quand un livre de Michaël Morpurgo figure dans la sélection, il y a beaucoup de chance qu’il arrive premier. C’est encore le cas, pour la quatrième fois dans l’histoire du Prix Versele ! Sur leur bulletin de vote, des enfants disent merci à l’auteur et écrivent : « J’aime ce livre, car ça pourrait se passer dans la vraie vie ».

Mauvais garçon - Michaël Morpurgo - Michaël Foreman - Gallimard Jeunesse - Trad. de l’anglais par Diane Ménard
Un homme raconte sa vie à l’intention de son petit-fils. Il était né en pleine guerre, quatrième de six enfants, n’avait jamais aimé l’école et avait très vite été considéré par tout le monde, y compris par sa mère, comme un « mauvais garçon ».
Son récit est celui d’un sauvetage : des adultes lui ont fait confiance et l’ont aidé à se reconstruire. Les chevaux tiennent aussi une grande place dans l’histoire. Particulièrement ce Dombey, une bête au départ maltraitée et farouche, que le « mauvais garçon » va réussir à apprivoiser.

Ils ont aimé aussi :

L’attrape-fantôme - Alex Cousseau - Éditions du Rouergue - dacodac
http://i2.cdscdn.com/pdt2/9/4/5/1/700x700/9782812603945/rw/l-attrape-fantome.jpgLe cadre ? Une maison isolée au milieu de la forêt. Voici d’abord le jeune narrateur, Antonin, presque 11 ans, qui, comme devoir du week-end, doit écrire un poème et se demande à quoi sert la poésie. Voici la mère qui rentre du travail bouleversée : sur la route, elle a renversé un chevreuil. Elle n’a pas eu le cœur d’abandonner l’animal mort et l’a emporté dans le coffre de la voiture. Voici la grand-mère, pleine d’énergie, qui estime que la nature a fait cadeau à la famille de plusieurs kilos de viande. Voici aussi le père qui dédramatise volontiers les situations et le grand-frère qui joue à merveille son rôle de grand ado…

5 chouettes

Qu’il soit faussement cynique ou désopilant, c’est l’humour qui plane sur les résultats de la plus grande des chouettes. Deux romans se retrouvent assez proches en nombre de voix. Mais, si l’on en croit les appréciations accompagnant certains bulletins de vote, c’est la brièveté du livre lauréat qui a fait la différence : « Il ne faut pas trop de pages » !

L’amour ? C’est mathématique ! - Davide Cali - Sarbacane
Le narrateur - un tout jeune ado - n’a pas de petite amie et voudrait bien que ça change. Le sujet a déjà été maintes fois traité. Mais ce qui est original ici, c’est qu’un exercice de probabilités - étudié sans doute au cours de maths - sert de fil rouge à l’histoire. Les trois « experts en amour » qui vont conseiller notre héros apportent des réponses assez représentatives du faux cynisme propre à cet âge.

Ils ont aimé aussi :

43, rue du vieux-cimetière. Trépassez votre chemin - M. Kate Klise - Sarah Klise - Albin Michel jeunesse - Trad. de l’américain par Mickey Gaboriaud Witty
http://www.antredelivres.com/wp-content/uploads/2012/11/43-rue-du-Vieux-Cimeti%C3%A8re.jpgUn célèbre écrivain pour la jeunesse, depuis longtemps en mal d’inspiration, cherche un endroit tranquille pour enfin écrire le livre qu’attend son éditrice ! Il jette son dévolu sur une grande maison victorienne. Malheureusement pour lui, il n’a pas lu le contrat stipulant qu’il devra s’occuper du fils du propriétaire et de son chat. Lui qui déteste les enfants et est allergique aux matous. De plus, la maison est hantée par le fantôme de l’ancienne propriétaire, elle aussi écrivain pour la jeunesse…

*Auteurs, illustrateurs belges

Maggy Rayet

La Ligue des familles utilise des cookies pour faciliter la navigation sur ce site web et permettre l’utilisation de ses fonctionnalités. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.  J'accepte l'utilisation des cookies
En savoir plus