Devenir citoyen, un drôle de parcours pour les migrants

8 décembre 2010


En 2004, la Flandre a installé comme dispositif un parcours d’intégration civique, dit "inburgering". L'initiative, imposée à certains migrants, a rapidement été décriée du côté francophone. Pourtant, il faudra bien construire une société sur un socle commun. Aussi, certaines associations (le CIRE et le CBAI notamment) ont revalorisé l'initiative, avec la volonté de créer une politique d’intégration qui encouragerait le vivre ensemble sur des valeurs partagés, le tout sans gommer les différences.

 

Mais la mise en place de démarches qui pourraient s'assimiler à des "inburgering' en Wallonie et à Bruxelles prend du temps. Où en est-on? Quelles sont les matières dans ces cours pour "devenir citoyen"?

 

Mais ne croyez pas que seuls les nouveaux venus sont concernés. Ces cours ne parlent pas que des primo-arrivants. Ils parlent aussi de l’identité de chaque communauté, de la manière de parler de nos normes, de nos valeurs communes. Parler de cours de citoyenneté amène à définir le citoyen. Soit chacun d’entre nous. N’est-il pas interpellant de constater que la région wallonne met tant de temps à définir des demandes vers le migrant en tant que société, là où la Flandre, sachant qui elle est et où elle va, les a entérinées depuis six ans ? La citoyenneté nous concerne tous. A quand des cours pour tous de "vivre ensemble"…

 

a

Votre navigateur ne peut pas afficher des fichiers pdf, suivez ce lien pour le télécharger