Familles monoparentales et accueil de la petite enfance

3 juillet 2017


Accessibilité de l’accueil de la petite enfance aux familles monoparentales

Les familles monoparentales font quotidiennement face à de nombreuses difficultés dont une de poids : la précarité. Une analyse réalisée en 2010 par la Ligue des familles[1] fournissait des pistes pour lutter contre cette dernière de manière globale et intégrée. Un des instruments identifié dans cette étude pour lutter contre la pauvreté des familles monoparentales plaidait en faveur d’une meilleure accessibilité aux structures d’accueil de la petite enfance.

A l’heure d’écrire ces lignes, les structures d’accueil de la petite enfance sont en nombre insuffisantdans les lieux où vivent les familles monoparentales et ces dernières sont nombreuses à ne pouvoir couvrir le coût que cet accueil représente.

Le Baromètre annuel des parents de la Ligue des familles de 2016 l’a démontré : pour les familles monoparentales il est très difficile de trouver une place d’accueil et le coût est un frein à la fréquentation de ces structures. Par conséquent, les familles monoparentales assurent majoritairement elles-mêmes la garde leur enfant. Et lorsque leur enfant est accueilli dans une structure d’accueil, ces familles sont très peu à en avoir trouvé une qui pratique des tarifs liés à leurs revenus. 

En matière d’accessibilité et d’équité sociale, peut mieux faire…

 


[1] DASTREVELLE, F., Le risque de pauvreté des familles monoparentales et les instruments de lutte contre la pauvreté en cas de séparation, La Ligue des familles, décembre 2010.

Votre navigateur ne peut pas afficher des fichiers pdf, suivez ce lien pour le télécharger