Ce qui change en 2017

30 janvier 2017


Résumé

Le début d’année est marqué traditionnellement par les annonces de changements dans différents secteurs. Ces changements ont en général des impacts plus ou moins directs pour les parents ; cette année, logement, soins de santé, école, petite enfance, entre autres sont visés. Certains dispositifs seront accueillis positivement par les parents ; d’autres vont toucher plus négativement les familles, notamment au niveau du budget.

Dans cette analyse, la Ligue des familles dresse un tour d’horizon des changements les plus marquants pour les parents. Les différences entre les régions existent et peuvent être dans certains cas un avantage pour les parents.

Certains changements ne sont pas encore effectifs mais seront connus prochainement, comme par exemple la loi travail faisable qui risque d’avoir des effets négatifs sur la conciliation vie familiale et vie professionnelle. La Ligue des familles reste attentive à toutes ces évolutions et ne manquera pas de porter haut la voix des parents.

Les points d’attention pour les parents en cette rentrée 2017 sont :

  • La réforme des allocations d’études : Le critère de réussite est supprimé mais la réforme introduit des planchers et des plafonds. Les jeunes de familles modestes risquent de ne plus percevoir cette allocation d’études. Un signe inquiétant pour nous.
  • Le logement à Bruxelles : les parents propriétaires sont mieux soutenus avec une prime de 120 euros et l’augmentation de l’abattement pour les frais d’enregistrement. Par contre, fini le bonus logement.
  • La conciliation entre la vie familiale et la vie professionnelle chamboulée : les femmes indépendantes voient leur congé de maternité rallongé et plus flexible. Bonne nouvelle ! Par contre, le projet de loi travail risque de compliquer cette conciliation avec des heures supplémentaires volontaires, un compte pour épargner ses congés et l’annualisation du temps de travail. Les partenaires sociaux ont tout de même rendu ce début d’année moins morose avec l’allongement du crédit temps pour soin à 51 mois. Une bonne nouvelle pour les parents aidants proches.
  • D’autres changements qui vont toucher le portefeuille des parents : La facture d’électricité augment en Wallonie contrairement à Bruxelles. Les TEC et la SNCB augmentent leurs tarifs, un mauvais signal en ces temps de pollution aux particules fines. Enfin, les antibiotiques seront plus chers cette année et les séances de kiné pour les patients atteints de fibromyalgie moins bien remboursées.

Matthieu Paillet, sous la direction de Delphine Chabbert

Votre navigateur ne peut pas afficher des fichiers pdf, suivez ce lien pour le télécharger