Congé parental : la proposition du Groupe du Vendredi à la loupe

28 mars 2017


Résumé

Le Groupe du Vendredi, un groupe de réflexion et de propositions, a publié fin décembre 2016, un rapport portant sur une modalité de réforme du congé parental. Cette proposition vise à inciter les pères pour une meilleure répartition des tâches familiales.

La proposition de réforme comprend une rémunération du congé parental pour les pères à 1400€ par mois s’ils prennent deux mois et demi complets, plus le congé de paternité de 10 jours. Les pères « perdent », par rapport à la législation existante, un mois et demi de congé parental mais ce dernier serait mieux rémunéré qu’actuellement. Par ailleurs pour bénéficier de cette avancée, les pères devraient le prendre avant le premier anniversaire de l’enfant. Les enquêtes montrent que la faible rémunération du congé parental est un frein à son utilisation, en particulier pour les hommes. Avec cette proposition, le Groupe du Vendredi veut limiter ce frein et inciter les hommes à le prendre.       

La Ligue des familles a analysé ce rapport avec attention. Si les constats et les intentions sont justes et pertinents, la solution proposée ne répond pas, selon nous, à ces objectifs d’égalité et de progrès. En rémunérant la partie du congé du père à 1400€, la proposition crée une discrimination vis-à-vis des femmes qui, elles, ne touchent que 700€ par mois pour un congé parental à temps plein.

Le groupe du Vendredi propose également de rémunérer à 100% le congé de paternité. C’est une première étape mais qui ne va pas assez loin. La Ligue des familles propose un congé de paternité obligatoire. Cet engagement rencontre une demande sociale réelle, comme le montrent les chiffres du Baromètre des Parents de la Ligue des familles de 2016.

Une réforme progressiste et égalitaire du congé parental doit avoir plusieurs objectifs :

  • Un congé mieux rémunéré.
  • Un congé plus flexible.
  • Un congé qui promeut l’égalité entre les hommes et les femmes.

La Ligue des familles défend une réforme ambitieuse, notamment dans la perspective des élections législatives 2019.

Votre navigateur ne peut pas afficher des fichiers pdf, suivez ce lien pour le télécharger