Accueillir : un vrai métier 

15 septembre 2017


Pour une revalorisation de la formation initiale du personnel chargé de l’accueil des 0 à 3 ans

Le contrat de gestion 2013-2018[1] de l’Office de la Naissance et de l’Enfance (ONE) définit un certain nombre de priorités afin d’exécuter les missions qui lui sont conférées par la Fédération Wallonie-Bruxelles. L’une de ces priorités concerne la qualité de l’accueil de la petite enfance. Afin d’accroître cette dernière, l’ONE est chargé de mener jusqu’en 2018 une réflexion sur la formation initiale des professionnels[2] de l’accueil des enfants âgés de 0 à 12 ans.

Sur base d’analyses et de recommandations préalablement réalisées, l’ONE s’engage à proposer au Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles des adaptations de la législation quant à la formation initiale du personnel des milieux d’accueil.

En effet, si l’accueil de la petite enfance a évolué en Fédération Wallonie-Bruxelles depuis la création des premières crèches en 1845, il n’en demeure pas moins que la formation des professionnels a, quant à elle, peu suivi ces évolutions.

Auparavant, occupées par la sauvegarde et la garde des jeunes enfants, les structures d’accueil de la petite enfance ont désormais le souci de veiller au bien-être et au développement de l’enfant en partenariat avec les parents.

Les études le montrent, la formation initiale des professionnels est un gage de la qualité de l’accueil. Les professionnels ont donc une responsabilité importante et doivent développer certaines compétences pour faire face à cette dernière. Compétences que, malheureusement, la formation actuelle permet peu de développer. Au-delà de la technique et des savoirs, des compétences réflexives, d’analyse, de recherche ainsi que des compétences relationnelles et organisationnelles doivent être enseignées aux professionnels.

Il faut donc sans plus attendre s’engager à professionnaliser le secteur de l’accueil de la petite enfance.

 


[1] http://www.one.be/presentation/contrat-de-gestion/

[2] Malgré une large féminisation des métiers liés à l’accueil de l’enfance, nous avons pris le parti de l’usage neutre de genre visant ainsi l’ouverture des fonctions liées à l’accueil  autant aux femmes qu’aux hommes. 

Votre navigateur ne peut pas afficher des fichiers pdf, suivez ce lien pour le télécharger