Accueil de la petite enfance

30 mars 2018


Un statut pour les accueillant.e.s à domicile

Résumé

En Fédération Wallonie-Bruxelles, différents types de structures d’accueil cohabitent. A côté des milieux d’accueil collectifs (crèches, maisons communales d’accueil de l’enfance, prégardiennats, maisons d’enfants, crèches parentales et haltes-accueil) cohabitent des structures d’accueil de type familial (accueillant.e.s conventionné.e.s, autonomes et co-accueillant.e.s).

Contrairement au personnel exerçant dans l’accueil de type collectif, les professionnel.le.s des structures d’accueil de type familial ne bénéficient pas d’un statut de travail sécurisant. Effectivement, à ce jour, ces personnes n’ont pas droit aux allocations de chômage, à un pécule de vacances et aux congés payés.

Cet état de fait, critiqué depuis de très nombreuses années, notamment par le secteur, a fait récemment l’objet d’une réforme. La Ministre en charge de la petite enfance, Alda Greoli, a communiqué fin 2017 sa volonté de mettre en place un statut pour les accueillant.e.s conventionné.e.s. Un appel a été lancé par l’ONE le 9 février 2018. Dans un primer temps, ce sont 400 accueillant.e.s qui pourront, selon certaines conditions,  poser leur candidature jusqu’au 31 mars 2018 à Bruxelles et au 30 avril 2018 en Wallonie, afin de bénéficier d’un contrat de travail d’employé.e à domicile.

Cette réforme est une réelle avancée pour les professionnel.le.s du secteur mais également pour les familles.

Votre navigateur ne peut pas afficher des fichiers pdf, suivez ce lien pour le télécharger