Améliorer la mobilité et la sécurité aux abords des écoles

5 décembre 2018


Quelques propositions de la Ligue des familles

« Regarde bien avant de traverser la rue », « Ne cours pas », « Fais attention aux voitures », voici quelques-unes des phrases régulièrement répétées par les parents à leurs enfants. Si les parents jouent un rôle prépondérant dans l’apprentissage à la mobilité autonome et en toute sécurité, ils ne sont pas seuls. L’école, la commune, le pouvoir organisateur, la police, la Région, les sociétés de transports sont autant d’acteurs qui peuvent contribuer à augmenter la sécurité des enfants lors de leurs déplacements et particulièrement aux abords des écoles.

Les environs de l’école sont souvent synonymes d’immobilité et d’insécurité. Or, plus de la moitié des déplacements des enfants belges âgés de 0 à 14 ans sont des déplacements scolaires. Et les enfants victimes d’accidents de la route le sont majoritairement en début et en fin de journée scolaire. La (sur) présence de la voiture aux abords des écoles développe le sentiment d’insécurité des parents et a des effets néfastes sur la santé et le bien-être des enfants.

Pour renforcer la sécurité et la mobilité les efforts doivent porter principalement sur la réduction de l’utilisation de la voiture. Cependant, la Ligue des familles ne préconise pas de pénaliser les parents qui ne peuvent faire autrement que recourir à la voiture mais propose de développer de vraies alternatives de mobilité, construites en concertation avec toutes les parties prenantes. Pour ce faire les rues scolaires, les diagnostics de mobilité et les plans de déplacements scolaires nous semblent des options prometteuses qui doivent être adoptées au cas par cas.

A ces mesures prometteuses doivent se joindre des mesures structurelles prises à l’échelon des pouvoirs organisateurs, des communes, des régions et des compagnies de transports en commun comme :

  • Des transports en commun plus fréquents et ponctuels, et facilement accessibles aux familles,
  • Des aménagements dissuasifs pour les voitures aux abords des écoles,
  • Des trottoirs larges et accessibles,
  • Des pistes cyclables sécurisées et en suffisance,
  • Des infrastructures pour cyclistes aux abords des écoles.

Votre navigateur ne peut pas afficher des fichiers pdf, suivez ce lien pour le télécharger