Les Politiques temporelles

18 décembre 2015


Remède miracle pour mieux concilier vie familiale et vie professionnelle ?

Constats

Les bouleversements, qui ont marqué la société ces 30 dernières années, en particulier le monde du travail, ont eu un impact sur les familles. Les rythmes de vie s’accélèrent, les activités se multiplient, entre le travail, les enfants, les tâches ménagères. Conséquence : les parents manquent de temps. Le temps collectif et le temps individuel se sont désynchronisés. Les parents travaillent tard mais l’école se termine tôt, les services publics n’ouvrent pas toujours aux heures adéquates. De plus, le manque de place dans les crèches et le coût de l’accès à celles-ci empêchent certains parents de trouver une solution juste pour faire garder leurs enfants.

Les parents ont de plus en plus de difficultés à concilier vie familiale et vie professionnelle.

Depuis les années 1990, on a vu émerger un mouvement prônant des politiques temporelles. D’abord en Italie, les initiatives se sont multipliées dans d’autres pays européens. Il s’agit souvent de politiques locales qui visent à adapter les horaires des services à la vie des citoyens, mais également à questionner les usages de la ville.

Débats

  • Les politiques temporelles ne risquent-elles pas de créer une ville 24h/24 ?
  • Les politiques du temps peuvent-elles renforcer l’égalité entre les femmes et les hommes ?
  • Les politiques temporelles peuvent-elles réellement redonner la maitrise du temps aux parents ?

Perspectives

La Ligue des familles défend des politiques structurelles qui répondent aux besoins de parents :

  • Des crèches publiques accessibles à tous les parents, en nombre suffisant et de qualité 
  • Un congé parental justement rémunéré et un congé de paternité obligatoire 
  • Une organisation du travail qui s’adapte aux vies des parents-travailleurs (une flexibilité positive qui bénéficie aux parents-travailleurs
  • Des politiques de soutien aux aidants proches à travers des services de répit et des droits sociaux. Mais surtout, de vraies politiques de santé publique qui prennent en compte la vie des aidants et des personnes dépendantes

Votre navigateur ne peut pas afficher des fichiers pdf, suivez ce lien pour le télécharger