Les aménagements raisonnables. Des solutions pour les parents ?

1 juillet 2014


Les aménagements raisonnables : des outils pour l’inclusion des enfants à besoins spécifiques

Quoi ?

Les aménagements raisonnables sont des mesures concrètes qui doivent limiter les effets négatifs d’un environnement inadapté sur la participation d’une personne en situation de handicap à la vie de la société. Ils peuvent être de différentes natures : matérielle, technique, organisationnelle, réglementaire etc. Un aménagement raisonnable ne peut pas constituer une charge disproportionnée pour les responsables de sa mise en œuvre. Le refus de mettre en œuvre un aménagement raisonnable sans raison valable est considéré par la Loi comme une discrimination et peut être sanctionné.

Pourquoi ?

Ces adaptations doivent permettre la participation de tous à la vie en société. Il s’agit d’assurer l’égalité de traitement à tous les citoyens et de lutter contre les discriminations. Pour qu’une société soit inclusive, il ne suffit pas que les personnes en situation de handicap s’adaptent à leur environnement, mais il est indispensable que l’environnement s’adapte aussi à ces personnes.

Pour quoi ?

Les aménagements raisonnables concernent tous les secteurs de la vie en société : services publics, commerces, enseignement, loisirs, santé, culture, tourisme, voirie emploi etc.

Pour qui ?

Pour toutes les personnes en situation de handicap et notamment les enfants. La reconnaissance administrative et/ou médicale d’un handicap n’est pas une condition préalable pour pouvoir bénéficier d’aménagements. De plus, de nombreux aménagements bénéficient in fine à l’ensemble des usagers, et pas seulement aux personnes pour lesquelles ils ont été conçus à l’origine.

Votre navigateur ne peut pas afficher des fichiers pdf, suivez ce lien pour le télécharger