Le Contrat de gestion de l’Office de la Naissance et de l’Enfance / 2013-2018. Quelles perspectives pour l’accueil de l’enfance ?

1 mai 2014


Résumé

En novembre 2013, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles adoptait le Contrat de gestion 2013-2018 de l’Office de la Naissance et de l’Enfance. La présente analyse fait le point sur l’impact de ce document sur le futur de la politique d’accueil de l’enfance en Fédération Wallonie-Bruxelles.


Nos principales conclusions :

  • un motif de satisfaction à plusieurs égards : les visions de la famille, de la parentalité, du rôle des femmes et des hommes et de l’enfant qui président à sa conception sont indéniablement progressistes. Concernant les politiques envisagées, même s’il ne suffira pas à couvrir l’ensemble des besoins, l’engagement en termes de création de places d’accueil de la petite enfance devrait conduire à une augmentation substantielle de l’offre d’accueil. Nous nous réjouissons aussi de voir transparaître la volonté de construire une politique d’accueil de la petite enfance inclusive, à destination de tous les enfants.Les thématiques mises au menu de la réforme du secteur de l’accueil de la petite enfance ouvrent davantage de possibilités de construire un accueil de la petite enfance qui réponde au droit de l’enfant.
  •  un motif d’inquiétude, en particulier concernant son volet « accueil temps libre », un secteur qui vit aujourd’hui de moyens dérisoires au regard de l’importance de sa mission. L’indigence des chapitres du Contrat de gestion consacrés à l’accueil extrascolaire ne nous incite pas à l’optimisme pour l’avenir de ce secteur.

Enfin, plus fondamentalement, se pose la question de l’avenir de ce Contrat de gestion. Il est par exemple inquiétant que le contrat ne soit pas synchronisé avec les législatures.
Le Contrat de gestion a été conclu à la veille des élections régionales. Or il est bien probable que la coalition sortante ne sera pas reconduite. Dès lors, il semble évident que le prochain ministre de l’Enfance sera d’une couleur politique différente de celle du ministre sortant. Quelles sont dès lors les garanties que soit pérennisé ce Contrat de gestion conclu sous la législature précédente ?

Votre navigateur ne peut pas afficher des fichiers pdf, suivez ce lien pour le télécharger