Enquête « Familles et handicaps ». Analyse des résultats

15 juin 2014


La Ligue des familles a réalisé au cours du premier semestre 2014 une grande enquête intitulée « Familles, handicaps et inclusion ».  Celle-ci était composée de deux volets distincts. Vous trouverez ci-dessous l’analyse des résultats du premier volet, « Familles et handicaps ».

Lisez les résultats de la seconde partie de l'enquête « Les besoins des familles d’enfants à besoins spécifiques ou en situation de handicap »

L’enquête

A travers ce premier volet, la Ligue des familles a sondé les citoyens francophones sur leurs rapports à la question du handicap. Connaissent-ils des personnes en situation de handicap ? Sont-ils à l’aise en leur présence ? Dans quels domaines est-il indispensable d’agir ? Sont-ils favorables à l’inclusion d’enfants à besoins spécifiques en milieu ordinaire ?

400 personnes, parents ou non, en situation de handicap ou pas, jeunes et moins jeunes ont répondu à ces questions et à d’autres, par le biais d’un questionnaire en ligne (collecte effectuée du 26 mars au 14 avril 2014).

Les principaux résultats

Des réponses que nous avons reçues et traitées, il ressort que :

  • Le handicap dans la famille :
    • 67% ont une personne (ou plus) en situation de handicap (sensoriel, mental, moteur…) ou à besoins spécifiques (troubles de l’apprentissage, du comportement, HP,…) dans leur famille ;
    • 10% n'ont pas de personne en situation de handicap dans leur entourage (famille, amis, voisins, collègues) ; 
  • La place des personnes en situation de handicap dans la société :
    • exclusion : 82% pensent que les personnes en situation de handicap sont mises à l’écart de la société.
    • accessibilité : 62% relèvent des améliorations au niveau de l’accessibilité des lieux publics
  • L'éducation des personnes en situation de handicap :
    • 95% pensent que l’accès à l’éducation est prioritaire pour les personnes en situation de handicap;
    • 97% sont favorables à l’inclusion des enfants en situation de handicap dans l’enseignement ordinaire, lorsque c’est possible ;
  • Une définition large du handicap: 72% pensent qu'un enfant ayant un trouble de l’apprentissage est en situation de handicap.
  • Les aménagements raisonnables : 70% n'en ont jamais entendu parler.

Des messages à faire passer

Ces chiffres poussent la Ligue des familles à porter quatre messages :

  • Une question sociale : plus de 2 familles sur 3 sont concernées. 
  • Une question qui fait mal : un sentiment d'exclusion partagé par 8 personnes sur 10.
  • Une priorité : l'accès à l'éducation, et plus encore l'éducation en milieu ordinaire (= inclusion !) est plébiscité comme la priorité en matière de handicap.
  • Un signal adressé aux responsables politiques : il faut (mieux) faire connaître les aménagements raisonnables et donner des moyens pour les familles qui vivent des situations de handicap

Lisez les résultats de l'enquête « Les besoins des familles d’enfants à besoins spécifiques ou en situation de handicap »

Votre navigateur ne peut pas afficher des fichiers pdf, suivez ce lien pour le télécharger