Université de printemps. En marche pour une réforme des rythmes scolaires

14 juin 2014


La Ligue des familles a organisé, le 3 avril 2014, une Université de printemps sur le thème : « la réforme des rythmes scolaires, c’est pour quand ? ».
La Ligue des familles a mis sur la table deux propositions, qui ont été élaborées après consultation des principaux acteurs du monde scolaire:

  1. une modification des horaires de la journée, avec intégration des devoirs dans le temps scolaire, assuré par des professeurs. La journée à l'école commencerait à 8h30 et terminerait à 17h. Une longue pause de midi, avec des activités récréatives est prévue de 12h à 14h30.
  2. une révision du calendrier annuel basée sur une alternance de 7 semaines de cours – 2 semaines de congé. Les grandes vacances seraient réduites à 7 semaines (contre 9 actuellement).

La proposition a été soumise au regard critique de chercheurs, représentants des parents, représentants des enseignants et responsables politiques. En bref :

  • les experts se sont prononcés positivement sur les deux propositions de la Ligue des familles.
  • les enseignants, les parents d'élèves et les familles ont également adhéré à la proposition, moyennant quelques aménagements et balises à respecter.
  • l'engagement des responsables politiques a été formalisé par la signature d'une Charte. La Ligue des familles a proposé à 6 candidats aux élections du 25 mai 2014 (FDF, MR, ecolo, PS, PTB et cdH) de signer une charte, témoin de leur volonté de mettre le projet de réforme des rythmes scolaires à l'agenda politique.
  • Les 6 représentants de partis ont signé.
  • les professionnels du tourisme, consultés en préalable à cette Université, ont manifesté leur intérêt sur le sujet et une certaine ouverture semble d'actualité.

Cette Université de printemps montre que les signaux sont au vert pour envisager (enfin) cette réforme des rythmes scolaires. Tout l'enjeu sera, au lendemain des élections du 25 mai 2014, d'avancer ensemble et de manière concertée pour concrètement engager cette réforme.

Votre navigateur ne peut pas afficher des fichiers pdf, suivez ce lien pour le télécharger