Campagnes

Pas de place pour le manque de place

Combien manque-t-il de crèches et plus largement de places d’accueil pour les tout-petits ?

Pas de place pour le manque de place

Ligueur de campagne

Le Ligueur de campagne du 14 septembre 2011

Le Ligueur complet en pdf

 

À vrai dire, personne n’a vraiment de vue d’ensemble sur les besoins à rencontrer. En revanche, les jeunes et les futurs parents savent que, dans ce domaine, c’est la galère, qu’il faut s’y prendre bien à temps, mettre plusieurs fers au feu, se glisser dans la bonne liste d’attente et avoir de la chance. Dans certaines régions, avoir une place en crèche relève de la Loterie nationale. Pour les perdants, il n’y a pas le choix : c’est le plan D comme Débrouille, les grands-parents (ouf !), le congé parental que l’on aurait aimé prendre plus tard (mais on n’a pas le choix), la jonglerie entre les horaires flexibles et les congés (merci patron !), la décision d’arrêter de travailler (souvent "le deuxième salaire", celui des femmes)…

Il est étonnant de constater comment notre société, toujours d’une sensibilité à fleur de peau sur le choix des places à l’école, s’accommode du manque de places d’accueil pour la petite enfance. Comme si c’était normal et inéluctable. À la Ligue des familles, nous n’acceptons pas cette situation. "Pas de place pour le manque de places" est un combat que nous voulons porter plus fort et plus haut. Première phase de notre plan de bataille (pardon pour ce langage militaire, merci d’y voir une volonté d’agir de manière organisée, déterminée et efficace), première phase de notre plan d’action : l’enquête citoyenne.

La Ligue des familles utilise des cookies pour faciliter la navigation sur ce site web et permettre l’utilisation de ses fonctionnalités. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.  J'accepte l'utilisation des cookies
En savoir plus