L'avis de la Ligue des familles sur les allocations familiales

6 juillet 2011


La Ligue des familles prend note du transfert des allocations familiales vers les Communautés flamande, française et germanophone et appelle désormais à un débat entre francophones pour la mise en place d'une politique en matière d'allocations familiales qui corresponde aux besoins de la Wallonie et de Bruxelles, a indiqué lundi le directeur général de la Ligue des familles, Denis Lambert. "Nous proposons de réfléchir à un nouveau système d'allocations familiales qui ne prendrait plus en compte le statut socio-économique des parents et le rang de l'enfant. Une allocation universelle pourrait ainsi être mise en place mais des suppléments resteraient prévus pour les familles nombreuses, les orphelins ou les enfants handicapés", a expliqué M. Lambert.

La Ligue des familles lance par ailleurs un appel aux responsables politiques francophones pour que ceux-ci établissent une stratégie qui permette le développement d'une politique cohérente de soutien à la parentalité entre la Wallonie et Bruxelles.

"Des moyens issus des allocations familiales pourraient ainsi être consacrés à des services collectifs, comme par exemple l'accueil extrascolaire ou celui de la petite enfance", a précisé Denis Lambert.

La nouvelle loi spéciale de financement prévoit la défédéralisation des allocations familiales, soit 5 milliards d'euros. La matière sera communautarisée. A Bruxelles, la Commission communautaire commune (COCOM) héritera de la matière.

"Nous attendons encore un accord écrit qui précise les clés de répartition des allocations familiales. Il est important que la répartition soit définie en fonction des dépenses réelles d'allocations familiales de chaque communauté", a ajouté le directeur général de la Ligue des familles.

 

C’est dans cet esprit que la Ligue des familles formule des propositions pour un nouveau système d'allocations familiales tout en tenant compte d’une enveloppe budgétaire équivalente. Ce système serait fondé sur un montant unique par enfant (environ 160 €) indépendamment du statut socio-économique des parents. Des suppléments seraient prévus pour les familles nombreuses, les orphelins et les enfants handicapés. La proposition détaillée et chiffrée se retrouve sur www.citoyenparent.be. La Ligue des familles appelle à une concertation des partis politiques et des partenaires sociaux à ce propos.

 

Avec Belga.