La Ligue des familles s’insurge contre l’expulsion des réfugiés afghans

28 septembre 2013


La Ligue des familles s’élève avec force sur la manière dont des réfugiés afghans parmi lesquels figurent les membres de nombreuses familles avec enfants, ont été expulsés ce jeudi 26 septembre. Près de 450 Afghans y occupaient un bâtiment rue du Trône depuis 3  semaines.

L’expulsion s’est faite de manière illégale, selon les dires d’Alexis Deswaef, Avocat et Président de la Ligue des Droits de l’Homme.

 

Alors que des brutalités avaient déjà été commises sur des enfants le 25 septembre dernier, il a été décidé d’expulser manu militari ces familles. Sous la menace de plusieurs dizaines de policiers, les familles se sont ainsi retrouvées à la rue. Ces pratiques sont non conformes aux droits humains comme à la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.

 

Si une solution temporaire a bien été trouvée pour une partie des personnes et enfants concernés, grâce à l’intervention de la société civile, le mal fait aux familles et aux enfants par les procédés utilisés pendant l’expulsion demeure. Cette situation est indigne de la Belgique. Aucune violence faite à des enfants par des forces de police n’est acceptable dans notre état de droit.

 

Comme si ces violences ne suffisaient pas, les hommes célibataires ont été laissés à la rue, comme s’ils ne méritaient aucune protection. Actuellement, aucune solution durable ne leur a été proposée.

 

Nous en appelons à la conscience et la responsabilité des autorités compétentes pour traiter ce dossier avec humanité et dans le respect des conventions internationales signées par la Belgique.

 

Au-delà de ces incidents graves, c’est toute la nouvelle politique en matière d’asile de notre pays qui devrait être interrogée au constat de l’augmentation des expulsions individuelles touchant des personnes intégrées.