Actes du colloque "Aidants proches. Après la loi, on fait quoi ?"

9 juillet 2015


Avant-propos

Le 12 mai 2014, une loi a donné enfin une reconnaissance juridique aux aidants proches. Cette population, quasi invisible, joue pourtant un rôle social important. Cette loi est un premier pas mais elle n’est pas suffisante. Il reste à garantir des droits et à proposer des services adaptés aux besoins  de ces personnes.

L’actualité récente a remis l’aidant proche au premier plan politique et médiatique. En effet, plusieurs annonces du gouvernement Michel dont la suppression de la dispense pour raison sociale ou familiale ainsi que la réduction de l’Allocation de garantie de revenu (AGR), ont relancé le débat sur les droits des aidants proches. Grâce à la mobilisation du secteur associatif, la dispense de recherche d’emploi pour les aidants proches a été maintenue. Mais cela ne règle pas tout et il faut aller plus loin pour accorder des droits et des services de qualité aux aidants proches.

C’est dans ce contexte que la Ligue des familles a voulu rassembler différents acteurs autour d’une question : « Après la loi, on fait quoi ? ». Des associations d’aidants proches, des opérateurs de répit, des représentants des ministres fédéraux, des experts, des députés fédéraux et régionaux, et bien sûr des parents et des aidants proches sont venus débattre et échanger sur les perspectives futures pour soutenir les aidants.

Un premier panel a vu débattre les associations d’aidants et les représentants des ministres fédéraux sur la question des droits sociaux et économiques à octroyer aux aidants. Ensuite, les opérateurs de répit et les usagers ont échangé sur l’amélioration des services pour les aidants. Il est ressorti de cette table ronde la nécessité de développer des services adaptés aux besoins des aidants et des personnes aidées.

Sur base des résultats d’une enquête inédite sur les aidants proches monoparentaux, l’attention a été portée ensuite sur les questions du genre, de monoparentalité et de lutte contre la pauvreté. Les intervenant(e)s ont montré que la société véhicule des images construites et stéréotypées des femmes, enfermées dans un rôle « naturel » d’aidantes. L’enjeu de l’égalité entre les femmes et les hommes est fondamental sur ces questions-là.

Enfin, la dernière table ronde a réuni des députés fédéraux et régionaux pour discuter du rôle des parlementaires dans le soutien et la reconnaissance des aidants proches.

Ce colloque a fait la part belle aux situations concrètes et aux réalités vécues par les aidants eux-mêmes. De nombreux dispositifs sont à améliorer et le chemin est long vers une meilleure reconnaissance sociale des aidants proches. Ce colloque trace quelques pistes pour répondre concrètement et adéquatement à leurs besoins.

Vous trouverez dans ce document une synthèse des interventions de la journée.

Nous vous souhaitons une bonne lecture.

Votre navigateur ne peut pas afficher des fichiers pdf, suivez ce lien pour le télécharger

La Ligue des familles utilise des cookies pour faciliter la navigation sur ce site web et permettre l’utilisation de ses fonctionnalités. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.  J'accepte l'utilisation des cookies
En savoir plus