Avenir de la carte famille nombreuse : la Ligue des familles entendue par la Ministre Galant

23 septembre 2015


La « carte famille nombreuse » est apparue dans la foulée de la création de la Ligue des familles (années 1920) pour aider la mobilité des grandes familles dans un contexte économique difficile. Elle incarne encore aujourd’hui  les valeurs de solidarité et reste un outil efficace de promotion de la mobilité douce pour les familles.

Presque un siècle plus tard, la SNCB remet en question ces avantages. Prêts à négocier une simplification de la réglementation, les mouvements familiaux – Ligue des familles et Gezinsbond –, rejettent la logique commerciale affichée par le patron de la SNCB et s’opposent à toute suppression des avantages pour les familles. Nous avons été entendus par la Ministre de la Mobilité Jacqueline Galant qui affirme publiquement sa volonté de maintenir les réductions liées à la carte famille nombreuse. C’est un pas positif que nous saluons. Nous restons cependant vigilants dans la négociation qui s’ouvre ces jours-ci et qui débouchera fin d’année 2015 sur une nouvelle tarification. 

Une mobilité douce pour les familles et l’environnement

La mobilité est une préoccupation majeure des familles d’aujourd’hui, par le temps passé dans les transports et son poids dans le budget. D’autant plus lorsque la famille est grande. Par ailleurs, l’accès avantageux au train est vecteur d'insertion socio-économique pour les familles : accès à l’emploi, à la santé, à l’éducation et aux loisirs.

Faciliter l’accès au train pour les familles est aussi une réponse efficace aux enjeux climatiques d’aujourd’hui. C’est une solution concrète à la congestion automobile qui coûte 8 milliards d’euros par an à la collectivité.

Des menaces sur les tarifs pour les familles

Alors qu’un plan d’économies de 3 milliards d’euros est demandé à la SNCB d’ici à 2019, la Ligue des familles s’inquiète de coupes aveugles dans un service public important dans la vie quotidienne des familles à revenus modestes et moyens. Depuis plusieurs mois, la SNCB étudie les grandes orientations qui devront permettre ces économies. Une d’entre elles prévoit la refonte des tarifs et des avantages. La Ligue des familles s’accorde sur la nécessité de simplifier la règlementation mais celle-ci ne doit en aucun cas entraîner une hausse des tarifs pour les familles.

Les engagements de la Ministre Galant 

La Ligue des familles et le Gezinsbond ont été invités le vendredi 18 septembre 2015 par la Ministre Galant. Celle-ci s’est montrée rassurante : « Les avantages familiaux SNCB restent une priorité pour le Gouvernement ». Les mouvements familiaux se réjouissent de l’engagement exprimé par la Ministre de maintenir les avantages tarifaires associés à la carte famille nombreuse et d’identifier les familles comme « centrales dans l’offre de chemin de fer pour encourager davantage de clients à utiliser le train ».

La Ligue des familles prend acte de cet engagement politique fortmais reste vigilante dans les négociations qui s’ouvrent ces jours-ci avec la SNCB. La prochaine étape de la concertation avec les associations est le 28 septembre 2015. Suivra ensuite, mi-octobre, l’audition du patron de la SNCB, Jo Cornu, par la Chambre. Objectif : un nouveau Contrat de gestion pour début 2016 qui définira les nouveaux tarifs. Nous suivrons et vous informerons sur l’évolution de ces négociations, pas à pas, dans un souci de transparence et dans l’intérêt des familles.

Contact presse :

Interview :

François Bertrand, chargé d’études
02/507.72.31- f.bertrand @liguedesfamilles.be

Delphine Chabbert, secrétaire politique
0478/77.05.95