Conclave budgétaire : Menace sur les congés parentaux des familles les plus fragilisées 

11 octobre 2021


La Ligue des familles a appris qu’une proposition de l’Open VLD visant à diminuer les indemnités des congés parentaux des parents solo, parents avec enfant en situation de handicap ou pour membre de la famille gravement malade était sur la table du gouvernement fédéral, réuni en conclave budgétaire. Une mesure choquante et insupportable pour la Ligue des familles !

La Ligue des familles appelle les partenaires du gouvernement à se dresser contre cette mesure insupportable

Une mesure qui touche les familles les plus en difficulté

Il s’agirait de supprimer tous les suppléments d’indemnités de congé parental ou de crédit-temps applicables aux familles monoparentale ou en cas d’enfant en situation de handicap ou de membre de la famille gravement malade.

Une perte de plus de 500€/mois pour un parent solo ou d’enfant en situation de handicap

Concrètement, un parent solo ou un parent d’enfant en situation de handicap prenant un congé parental à temps plein perdrait pas moins de 534 euros par mois (il toucherait 780,66 au lieu de 1314,19) !

Une insulte pour les parents qui se battent pour concilier travail et vie de famille

Une mesure choquante et insupportable pour la Ligue des familles ! On parle ici de familles qui sont bien souvent dans des situations très précaires : des parents solo qui ont déjà toutes les difficultés à nouer les deux bouts, des parents d’enfants en situation de handicap ou gravement malades qui n’ont vraiment pas besoin de cette difficulté en plus…

Les congés parentaux sont déjà très mal rémunérés, souvent inaccessibles aux parents qui en auraient besoin mais ne peuvent pas se les permettre financièrement. Le simple fait d’imaginer réduire les indemnités en la matière est déjà une insulte pour tous les parents qui ont des difficultés à concilier travail et vie de famille. Maiss’en prendre en plus aux plus fragiles parmi tous les parents, c’est vraiment au-delà de l’entendable et la Ligue des familles appelle les autres partenaires de la majorité à se dresse contre cette mesure.

Bien au contraire, il est indispensable d’augmenter la rémunération de ces congés pour permettre à toutes les familles d’y avoir accès et de parvenir à concilier vie familiale et vie professionnelle.