La Ligue des familles demande la création d’un dispositif pour les parents qui se séparent

5 mars 2019


40% des parents ont connu au moins une séparation. Un cap souvent difficile émotionnellement mais aussi compliqué par des procédures et des coûts élevés. Les parents et les enfants en souffrent. Appuyée par des professionnels et des parents, la Ligue des familles propose la création d’un dispositif public de « coupons » permettant aux parents qui se séparent de bénéficier gratuitement de 5 séances chez un·e avocat·e, un·e psychologue ou un·e médiateur·trice, en fonction de leurs besoins.

Le moment délicat de la séparation

La séparation est un moment de vulnérabilité important. Dans la majorité des cas, des besoins particuliers émergent : besoin d’information, de soutien psychologique, administratif ou juridique… À ce jour, les pouvoirs publics ne répondent pas à l’intensité des problèmes vécus par ces parents et ne permettent pas aux familles de prévenir les conséquences négatives de ce changement de vie sur leur santé et celle de leurs enfants.

Il faut moderniser les politiques familiales et offrir aux parents une prise en charge partielle des coûts liés à la séparation.Il s’agit de garantir l’égalité d’accès de toutes les familles à des services adaptés dans une démarche de prévention et d’accompagnement.

Un accès gratuit à des services

Le dispositif pensé par la Ligue des familles propose, sur simple déclaration de séparation, l’accès gratuit à :

  • 5 séances de d’accompagnement psychologique,
  • 5 séances de médiation familiale,
  • 5 séances de conseil juridique,
  • une aide sociale et administrative dans les démarches liées à la séparation.

Une hausse du nombre de séances offertes est possible pour les personnes à bas revenus.

La nouveauté du dispositif est triple : gratuité, centralisation et facilité d’accès aux services.

Concrètement : une procédure facile et rapide

Grâce à un système de tiers payant, les parents n’ont même pas à avancer d’argent pour bénéficier des services. En pratique, le parent séparé prend connaissance – via un site dédié – des services agréés existant dans sa zone géographique. En fonction de ses besoins (psychologue, médiation, avocat·e…), il s’identifie afin de recevoir par mail un coupon qui lui permettra d’organiser ses rendez-vous avec le-s prestataire-s de son choix.

Le prestataire, de son côté, accède à un espace web professionnel pour y encoder la référence du coupon et bénéficier du paiement de sa prestation. 

« Ce dispositif est un premier pas. Il ne réglera pas tous les problèmes liés à la séparation, ni les difficultés vécues par les parents solos. Mais il apporte une aide concrète qui, de l’avis de tous, est fondamentale. Et puis, il ferait entrer les politiques familiales dans une modernité plus qu’attendue par les parents » note Delphine Chabbert, secrétaire politique de la Ligue des familles, et ajoute : « les professionnel·le·s et parents interrogés se sont d’ailleurs montrés unanimes sur la pertinence d’un tel dispositif. »

Une nouvelle administration

Afin de garantir un accès égal à tous les parents vivant en Belgique, une nouvelle administration fédérale devra être créée. Elle aura en charge la recherche de prestataires, la vérification de leur agrément, la création de la plateforme internet (et de guichets éventuels), la vérification de l’accès au droit, la publicité sur le dispositif et la rétribution des prestataires.

Un dispositif construit avec les professionnels et les parents

En novembre 2018, la Ligue des familles a réuni 60 professionnels : psychologues, médiateur·rice·s, avocat·e·s, juges, assistant·e·s sociaux·les etc., et des parents pour définir les modalités de mise en œuvre de ce nouveau dispositif. Il en résulte une proposition concrète et réaliste, prenant en compte à la fois les besoins des familles et les réalités de travail de ces professionnel·le·s.

Une proposition à retrouver dans la Déclaration de politique générale du prochain Gouvernement fédéral

Avec cette proposition, la Ligue des familles souhaite d’abord lancer un débat le plus large possible pour que des réponses structurelles soient apportées aux parents séparés. Ensuite, nous appelons les partis politiques à reprendre cette proposition « clé sur porte » dans leur programme et surtout dans la déclaration de politique générale du prochain gouvernement fédéral. La Ligue des familles se met à la disposition de tous les partis politiques pour les aider à offrir aux familles des réponses adaptées à leurs besoins, des réponses modernes et efficaces.

 

----

Note aux journalistes

Contexte : 5 solutions en vue des élections

A l’approche des élections de mai 2019, la Ligue des familles joue pleinement son rôle d’acteur politique et de force de proposition en soumettant aux partis différentes solutions constructives et innovantes en matière de soutien à la parentalité. Ce volet est le deuxième d’une série qui aborde aussi le travail, la fiscalité, le logement et l’accueil de la petite enfance.