Allocations familiales en Wallonie

10 janvier 2018


Pour la Ligue des familles, l’avis du Conseil d’Etat sur la réforme wallonne des allocations familiales ne remet pas en cause les fondements du nouveau modèle : le Conseil d’Etat demande simplement au Gouvernement de mieux motiver la réforme qui sera mise en œuvre. La Ligue des familles restera particulièrement attentive à la bonne évolution de ce dossier.

Selon Delphine Chabbert, secrétaire politique de la Ligue des familles, « le futur modèle d’allocations familiales prévu pour la Wallonie sera positif pour les familles et répond à nos demandes : mieux aider les familles dès le premier enfant, cesser de pénaliser les familles recomposées, mieux soutenir les familles à faibles revenus. »

Le montant de base proposé, de 155€, est suffisamment élevé pour garantir une sécurité financière à toutes les familles, notamment en cas d’aléa de vie : séparation, perte d’un emploi, déménagement etc. Par ailleurs, les montants de suppléments sociaux pour les familles à bas revenus vont mieux aider les familles qui en ont le plus besoin, y compris celles de la petite classe moyenne.

« Pour la Ligue des familles, complète Delphine Chabbert, il est essentiel que le Gouvernement wallon réponde au plus vite à l’avis du Conseil d’Etat pour que la réforme puisse être mise en œuvre, comme prévu, au 1er janvier 2019 et qu’il n’y ait aucun retard. »

Il est important de rappeler qu’aucune famille ne perdra un seul euro. L’essentiel est aujourd’hui de poursuivre le travail et de mettre en place le nouveau modèle rapidement pour que chaque famille bénéficie de ses allocations en temps et en heure.

A Bruxelles, il est également urgent que tous les partis se mobilisent pour arriver à un accord au plus vite, garantir qu’aucune famille ne perde de l’argent et que chacun reçoive ses allocations dans les temps.