Allocations familiales : la Ligue des familles félicite le gouvernement wallon

13 juillet 2017


Ce 13 juillet 2017, le Gouvernement wallon a approuvé l’avant-projet de décret portant sur le futur modèle des allocations familiales en Wallonie. Malgré des tensions politiques vives, la Ligue des familles félicite le Gouvernement d’avoir entamé positivement une étape importante pour les familles. Ce vote marque le début d’un long parcours législatif qui devrait aboutir début 2018, pour un nouveau modèle d’allocations familiales opérationnel au 1er janvier 2019.

Un décret essentiel

La 6e Réforme de l’Etat prévoit la fin du transfert des allocations familiales au 1er janvier 2020. C’est une branche entière de la Sécurité sociale qui est régionalisée et une prestation financière essentielle à la vie des familles qui est maintenue.

L’avant-projet de décret approuvé ce 13 juillet porte sur l’organisation des allocations familiales dont le transfert est prévu pour le 1er janvier 2019. Y sont détaillés les montants et les suppléments sociaux que les familles percevront à partir du 1er janvier 2019. Un texte essentiel pour poser les balises de ce transfert.

Une politique cruciale pour les familles

Rappelons-le, les allocations familiales sont cruciales pour subvenir aux besoins primaires des enfants pour 1 famille sur 5. La Ligue des familles suivra de près l’ensemble du processus législatif en cours et tient à rappeler qu’elle ne tolérera aucun retard de paiement des allocations familiales, essentielles à la survie financière de nombreuses familles.

Un processus législatif encore long

Après ce passage en première lecture, ce projet de décret pour le nouveau modèle d’allocations familiales passera au Conseil d’Etat, de nouveau au Gouvernement puis sera déposé au Parlement pour un vote espéré en janvier 2018.

La Ligue des familles attentive à tous les niveaux

Depuis deux ans nous travaillons activement à préparer ce transfert. Si la Ligue des familles se réjouit de voir le processus engagé, malgré les incertitudes liées au contexte politique actuel, elle reste attentive à ce que les délais soient respectés à chacune des étapes législatives et que la continuité des paiements soit garantie aux familles.