Déconfinement : Comment peut-on laisser tant de parents sans solution ?

24 avril 2020


De plus en plus de parents au travail, les jeunes enfants toujours à la maison… et c’est comme s’il n’y avait pas de problème. Mais que doivent faire les parents ? Ce soir, leurs attentes étaient fortes et le Gouvernement n’a toujours pas apporté de réelle solution.

Le flou

Les premiers retours de parents nous sont arrivés très rapidement :

  • Les parents n’ont pas compris ce qui se passait pour les crèches : actuellement, leur accès est limité aux enfants dont les parents exercent une fonction cruciale. La Première ministre a indiqué que les crèches devaient accueillir effectivement les enfants. Est-ce donc un retour à la normale, pour tous les enfants ? Dès le 4 mai ? La Ligue des familles réclame une clarification rapide.
  • Les parents n’ont pas compris quels enfants recommençaient l’école à quel moment : est-ce que les mesures présentées par chaque Ministre-Président étaient applicables pour tout le pays, ou chacun pour sa Communauté ? Là aussi, il est nécessaire que des précisions soient apportées au plus vite.

Sur des sujets d’une telle importance pour les familles, il est regrettable que les autorités n’aient pu présenter les choses de manière plus claire.

Les garderies scolaires : sûres, alors que les classes ne le sont pas ?

En ce qui concerne la garde des enfants dont les parents travaillent, la Première ministre a invoqué les garderies scolaires. « On dit aux parents que le retour en classe n’est pas sûr, et on leur demande de mettre leurs enfants, y compris les plus jeunes, à la garderie ? Ca n’a aucun sens. Quant à la nouvelle modalité du congé parental telle qu’annoncée, elle est tellement mal rémunérée (352€/mois en cas de congé à mi-temps) que, dans les faits, elle sera inaccessible à la majorité des parents. Il n’y a donc toujours aucune solution prévue pour les parents qui travaillent et dont les enfants ne retournent pas à l’école ! » relève Christophe Cocu, Directeur général de la Ligue des familles.

Le groupe d’experts recommandait des mesures de soutien aux parents : pourquoi le CNS n’a-t-il pas suivi ?

Le rapport du groupe d’experts sur le déconfinement (GEES) daté du 23 avril 2020 indiquait, page 9, que « l’impossibilité pour les parents de retourner au travail ou de télétravailler effectivement en présence de leurs enfants nécessitait des mesures de soutien » et que « dans la définition de ces mesures, une attention particulière devait être accordée au fait qu’elles soient accessibles aux ménages à bas revenus (par exemple, un congé parental coronavirus n’est pas une option envisageable pour les travailleurs pauvres, en particulier les femmes) ». Comment expliquer que le Gouvernement n’ait pas suivi le groupe d’experts sur ce point essentiel pour des milliers de parents ? 

Ce plan n’est pas tenable sans vraie mesure de soutien aux parents

Pour la Ligue des familles, ce plan de déconfinement n’est pas tenable sans mesure supplémentaire pour soutenir les parents. Personne ne souhaite voir les enfants arriver en masse dans les garderies scolaires ou les parents risquer des burn out en nombre. Le congé spécifique, correctement rémunéré, accessible à tous les parents, salariés, indépendants et fonctionnaires, en télétravail ou non, est plus que jamais incontournable.