Un congé coronavirus pour les parents : c’est maintenant !

3 avril 2020


En à peine une semaine, la Ligue des familles et le Gezinsbond ont réuni 16.000 signatures en faveur d’un congé spécifique pour les parents. Le but est la mise en place d’une solution flexible destinée aux parents pour qui la combinaison travail et garde d’enfants est devenue intenable. Certains partis semblent désormais entendre la voix des parents et mettent des propositions sur la table du gouvernement élargi aux présidents de partis. Le moment est venu pour chaque parti de prendre une position claire. Entendront-ils la voix des parents ?

Une solution est indispensable

Les témoignages affluent sans discontinuer. Que ce soit sur leurs réseaux sociaux, dans les sondages ou pétitions, les organisations parentales reçoivent avec inquiétude les signaux de parents à bout. Ces parents doivent recevoir du soutien. De la flexibilité des entreprises est essentielle bien sûr, mais elle ne peut être une solution suffisante dans tous les cas. C’est pourquoi la Ligue des familles et le Gezinsbond réclament une solution sous la forme d'un régime de congé temporaire (éventuellement à temps partiel), particulièrement pour les parents d'enfants de moins de 12 ans ou les enfants ayant des besoins particuliers. Cela pourrait prendre la forme d'un congé parental supplémentaire, plus flexible et mieux rémunéré, ou d'une indemnité spécifique octroyée par l’assurance maladie, comme en France et au Luxembourg. La modalité importe peu tant que l’objectif est atteint: un congé suffisamment rémunéré, accessible aux parents salariés, agents du secteur public ou indépendants. 

Enfin entendus ?

Depuis le début du confinement, la Ligue des familles et le Gezinsbond se font le relais des parents auprès des décideurs politiques. Lettres, mails, sms, communiqués, cartes blanches… Nos appels sont trop longtemps restés sans réponse. Nous avons alors eu recours à un autre moyen : la pétition. Nos appels à signer ont été entendus et sont relayés par des nombreuses associations et syndicats. Et la donne est peut-être en train de changer. Les 16.000 signatures collectées en quelques jours sont clairement un signal fort qui fait bouger les choses : que ce soit dans des prises de positions officielles ou individuelles, les représentants de différents partis sont de plus en plus nombreux à se positionner pour la mise en place d’un dispositif spécifique de congé.

C’est le moment

Ecolo-Groen et le SP.A nous ont indiqué avoir déposé des propositions sur la table du gouvernement élargi aux présidents de partis. De quoi aboutir à un résultat dès leur réunion de ce samedi ? « Pour les partis qui évitent jusqu’ici de se positionner, indique Christophe Cocu, directeur général de la Ligue des familles, il ne sera plus temps de se cacher. Vont-ils entendre la détresse des parents ? C’est en tout cas le moment, des parents sont proches de craquer. »