L’école est loin d’être gratuite. Les résultats de l’enquête 2016

17 août 2016


La Ligue des familles dévoile, ce 17 août 2016, les résultats de son enquête annuelle sur les frais scolaires. C’est l’occasion pour l’asbl de dénoncer le coût élevé de l’enseignement professionnel et la persistance de pratiques illégales dans toutes les filières. La Ligue des familles propose une stratégie, par étapes, pour atteindre la gratuité complète.

> Télécharger le dossier de presse

Enquête 2016, des chiffres significatifs

521 familles pour presque 1000 enfants ont répondu à cette nouvelle enquête de la Ligue des familles. Un bel échantillon, non représentatif des familles vivant à Bruxelles et en Wallonie, mais des chiffres significatifs sur le coût de l’école en maternelle, primaire, secondaire et dans l’enseignement technique et professionnel.

Les bonnes nouvelles révélées par l’enquête

  • L’école maternelle est quasi gratuite pour la majorité des parents : 280 € le coût moyen d’une année, repas compris.
  • 99% des factures sont réglés par virement. Autrement dit, les élèves ne sont plus convoyeurs de fonds. Fini les risques et les stigmatisations pour les enfants. Cette évolution positive est liée à l’obligation pour les écoles de facturer tous les frais demandés aux parents via un ’’décompte périodique’’. C’était une revendication de la Ligue des familles pour plus de transparence, de prévisibilité et de protection des enfants.
  • Les parents sont mieux informés : 35% connaissent les règles sur les frais autorisés et interdits, contre… 5% l’an dernier. Une amélioration même s’il reste du chemin à faire pour presque 2 parents sur 3.

Ce qui ne change (hélas) pas

  • Il existe de grandes disparités d’une école à l’autre. Les parents ne sont pas tous logés à la même enseigne. Pas normal.
  • Les impacts sur le budget des familles sont importants : plus d’1 parent sur 4 a dû rogner sur son budget pour la scolarité de ses enfants. Un appauvrissement des familles les plus fragiles. Inacceptable.
  • Certains frais exceptionnels sont très élevés : 1 parent sur 4 paye plus de 1000 euros les sorties et voyage scolaires. Exorbitant.
  • Les familles doivent payer toute l’année. Les fournitures scolaires représentent un quart des dépenses.
  • 15% des parents sont confrontés à des frais interdits et plus d’1 parent sur 2 à des frais litigieux. Cette année encore des écoles ont facturé les bulletins, ou le journal de classe. Inadmissible.

Enseignement qualifiant, la triple peine

C’est la grande nouveauté de l’enquête 2016 de la Ligue des familles, les coûts dans l’enseignement technique ou professionnel. Les chiffres sont édifiants. Les frais de rentrée sont équivalents à un mois de salaire d’un ouvrier. Ces jeunes et leurs familles sont confrontés à une triple peine :

  1. Ils sont très souvent « relégués » dans un enseignement qu’ils n’ont pas choisi.
  2. Les frais auxquels ils doivent faire face sont bien plus élevés que dans le général.
  3. Le coût plus élevé d’une filière par rapport à une autre empêche certains jeunes de suivre la formation de leur choix.

Une stratégie pour arriver à la gratuité pleine et entière de l’école

La Ligue des familles a travaillé à l’élaboration d’une stratégie pour atteindre la gratuité scolaire. En 3 étapes :

  1. La gratuité complète dans le maternel, puis dans le primaire et enfin dans le secondaire.
  2. Avancer vers la gratuité par types de frais : d’abord fournir à chaque élève tout le matériel nécessaire aux apprentissages (comme en Flandre), puis étendre progressivement à d’autres frais liés aux sorties, aux voyages, aux activités extrascolaires et aux repas.
  3. Mettre en place une stratégie spécifique pour les frais liés à l’enseignement qualifiant.

La Ligue des familles propose aussi d’instaurer une tarification en fonction des revenus des parents (comme en France) avec gratuité possible pour les familles les plus démunies.

Les chiffres clés de l’enquête

Le cout d’une année : fournitures, sorties, voyages, transports, et repas (par an et par enfant)

  • 280 € en maternelle ;
  • 1.225 € en primaire ;
  • 1.550 € en secondaire.

Le cout des fournitures scolaires : listes de rentrée, frais courants, matériel (par an et par enfant).

  • 50 € en maternelle ;
  • 275 € en primaire ;
  • 300 € en secondaire général.

Le cout moyen des fournitures en technique de qualification et professionnel (par an et par enfant)

  • 750 €
  •  pour 1 parent sur 3 : plus de 600€ de matériel professionnel lors de la rentrée.

Le coût moyen des repas chauds 

1 parent sur 2 y recourt ; le prix moyen est de 1 à 3€ en maternel, 4 à 6€ en primaire et secondaire.

Le cout des voyages scolaires

300-500€ en moyenne pour 1 parent sur 2 en primaire, idem en secondaire

1 parent sur 4 des est confronté à des coûts supérieurs à 1.000€

1 parent sur 3 doit payer en liquide : 31%

L’enseignement maternel est quasi gratuit : pour 22% des parents.

La connaissance des règles et législation s’améliore mais…

2 parents sur 3 ne connaissent toujours pas les règles pour les frais et les voyages scolaires.

Les pratiques illégales et irrégularités

  • 15% de parents sont exposés à des frais interdits : vente de manuels scolaires, frais pour la location de la salle de gym, "caisse de classe", forfait "frais administratif " ;
  • 50% déclarent des frais facultatifs litigieux.

Les enfants « convoyeurs de fonds » 

Plus « que » 10% en primaire, 1% ailleurs…une avancée due au décompte périodique obligatoire.

 

 

Interview :

Delphine Chabbert, Secrétaire politique

0478/77.05.95 – d.chabbert@liguedesfamilles.be

@del_chabbert