Fermeture ou pas des maternelles : les parents ont besoin de s’organiser 

25 mars 2021


Hier le Comité de concertation annonçait la suspension des cours, sauf pour les maternelles. Aujourd’hui, il est question de revenir sur cette décision et de fermer les classes de maternelles également. La Ligue des familles appelle à ne plus modifier les règles annoncées il y a moins de 24 heures.

A quelques jours des vacances de Pâques, les règles relatives aux stages ont changé, générant des annulations en série. Hier, une mesure claire était annoncée concernant les écoles. « Certains parents se réjouissaient de voir que les plus jeunes allaient pouvoir poursuivre l’école plus ou moins normalement. D’autres s’étonnaient du manque de cohérence de cette mesure. Mais que l’on soutienne ou pas la mesure annoncée hier, il est difficilement compréhensible de la voir remise sur le métier moins de 24 heures plus tard. Ces changements de règles sont difficiles à vivre pour les parents, qui se débrouillent comme ils peuvent pour s’organiser et pouvoir continuer à travailler dans cette situation difficile », regrette Christophe Cocu, Directeur général de la Ligue des familles.

La Ligue des familles appelle dès lors à maintenir les mesures annoncées hier. Si une fermeture des maternelles était néanmoins annoncée, elle demande qu’une garderie soit mise en place pour tous les parents qui indiquent en éprouver le besoin – sans davantage de conditions. « Les parents peuvent bénéficier du chômage temporaire si les écoles ferment, c’est un dispositif important et nécessaire mais il génère une perte de revenus que certaines familles ne peuvent pas se permettre. Il est dès lors indispensable de penser aussi à un système de garderies pour ceux qui n’ont pas d’autre possibilité », conclut Christophe Cocu.