Fête des pères : allongez le congé de paternité et « faites des pères » impliqués !

12 juin 2020


15 semaines de congé de paternité, tout comme le congé de maternité : c’est ce que demandent très largement les pères (et les mères)[1] ! A l’occasion de la fête des pères, la Ligue des familles appelle le gouvernement et les parlementaires fédéraux à écouter les pères et à mieux leur permettre de s’investir dans l’éducation de leur enfant, et ce, dès la naissance.

Du temps équivalent pour s’occuper des enfants

« Dans notre pays il existe une différence de 13 semaines de congé de naissance entre le père (ou la coparente) et la mère. La mère bénéficie de 15 semaines de congé de maternité (12 semaines pour les indépendantes) tandis que le père n’a droit qu’à 10 ridicules petits jours…qui en outre sont facultatifs. Cette différence contribue à perpétuer les inégalités entre les sexes tant sur le marché du travail que dans les ménages, explique Christophe Cocu, Directeur général de la Ligue des familles.

L’importance de la présence du père au tout début de la vie de son enfant est primordiale. Elle bénéficie au développement de l’enfant mais agit aussi sur le bien-être des pères et leur permet de créer du lien. « Une étude récente a démontré que le contact physique entre un nouveau-né et son papa a autant d'effets positifs qu'un contact avec la maman »[2], ajoute Christophe Cocu.

Aussi, la période d’accueil d’un nouveau-né au sein d’une famille est cruciale dans la mise en place des schémas de l’organisation conjugale. C’est le moment où se créent les équilibres… ou les déséquilibres parentaux. Si dès les premiers mois, les deux parents sont présents, ils ont la possibilité de mieux se répartir les soins au bébé et les tâches ménagères. « Il est illusoire d’espérer que les parents exercent leurs devoirs égalitairement auprès de leurs enfants si la loi les empêche concrètement d’avoir un temps équivalent pour s’occuper d’eux », insiste Christophe Cocu.

Une opportunité historique d’avancer

Il existe une opportunité historique pour avancer :  PS, SP.A, MR, OPEN VLD,  ECOLO/GROEN, CDH, Défi, CD&V, et PTB/PVDA semblent désormais en faveur d’un congé de paternité plus long (pas tous jusqu’à 15 semaines, mais plus long qu’actuellement en tout cas). Trois propositions de loi (Ecolo/Groen, PS et Défi) sont actuellement sur la table des parlementaires et d’autres sont en cours de rédaction. Des auditions sur la question, auxquelles la Ligue des familles a participé, ont eu lieu à la Chambre en février. Il est désormais temps de concrétiser ces propositions de loi et d’allonger, enfin, ce congé, au profit des pères mais aussi des mères et des enfants.

« La société a évolué, c’est le cadre législatif qui est à la traîne, il est plus que temps d’avancer ! » conclut Christophe Cocu.

 


[1] Selon le dernier Baromètre des parents de la Ligue des familles: 6 pères sur dix sont demandeurs d’un congé de paternité équivalent à celui de la mère, seuls 12% sont défavorables à cette proposition.

[2] https://www.rtbf.be/info/societe/detail_le-contact-avec-les-deux-parents-est-important-pour-le-bebe-selon-une-etude-de-la-vub?id=10402346