L’école gratuite, c’est possible

13 août 2014


La Ligue des familles a analysé 88 listes de matériel scolaire pour la rentrée et a recueilli des avis de parents, d’enseignants et de directions. Conclusion : la rentrée reste chère mais des initiatives pour diminuer la facture existent. Tendre vers une école gratuite, c'est possible. Mais il y a encore du chemin à faire et de trop nombreuses irrégularités à dénoncer.

Plus de 150 parents ont répondu à l'appel de la Ligue des familles pour témoigner de la non-gratuité de l'école. Pour cette étude, la Ligue des familles a passé au crible 88 listes de matériel scolaire pour la maternelle et le primaire. Elle a également calculé les coûts des fournitures scolaires et autres frais demandés aux parents (caisse de classe, magazines, etc.). Voici les enseignements de cette enquête :

Des constats qui se répètent : l’école coûte (trop) cher pour ces parents.

  • 44 € en moyenne pour les fournitures scolaires. C'est à quelques euros près, les mêmes montants que les années précédentes. À noter que ces montants peuvent varier du simple au double en fonction des enseignes ;
  • 1/3 des dépenses à la rentrée, 2/3 tout au long de l'année ;
  • Des coûts demandés qui varient fortement : de 25€ à 321€ ;
  • Des infractions dans 1 liste sur 3 : des frais interdits demandés aux parents (journal de classe, manuels, etc.)

Nouveauté de cette enquête : les initiatives pour faire baisser les coûts scolaires

  • Les parents s'organisent. 20% participent à un groupement d’achat. Formule intéressante à encourager car elle permet de réduire les coûts et d’équiper tous les enfants de la même manière le jour de la rentrée.
  • Les associations qui accompagnent des initiatives de parents. La Ligue des familles propose des kits en ligne pour la création de groupements d’achat de fournitures scolaires dans les écoles.
  • Des enseignants qui s'organisent entre eux pour réduire les listes. Ils nous expliquent comment ils veillent à garder une liste simple et coordonnée avec leurs collègues, mais aussi à prévoir du matériel commun pour plusieurs années.
  • Un système scolaire qui a pris des mesures pour tendre vers la gratuité : témoignages et analyse du système scolaire en Flandre.

Des propositions concrètes pour aller vers une école gratuite.

Même isolées, ces expériences sont intéressantes car elles témoignent du fait que la gratuité c'est possible. "Plusieurs parents nous rapportent que leur école ne leur a rien, ou presque, demandé pour la rentrée. Le matériel est fourni le premier jour à chaque enfant. Ces témoignages sont encourageants. La gratuité est possible. Mais ces initiatives reposent sur la seule volonté d'équipes éducatives sensibilisées à la question de la gratuité scolaire. Cela ne suffit pas, déclare Delphine Chabbert, directrice du service étude et action politique de la Ligue des familles. Une fois encore, nous interpellons les pouvoirs publics, ici Mme Joëlle Milquet, nouvelle ministre de l'Enseignement, pour mettre en place de vraies mesures qui amènent l'école à la gratuité, tel que c'est inscrit dans notre Constitution."

Mieux informer les parents et sanctionner les écoles en irrégularité

95% des parents ne connaissent pas les règles en matière de frais scolaires : frais interdits, facultatifs, etc. (cf. enquête Ligue des familles 2013). La Ligue des familles demande la distribution de documents clairs et accessibles pour tous les parents. Dans le même temps, la Ligue des familles demande un renforcement des contrôles des  écoles qui se mettent dans l’illégalité et l'application des sanctions prévues.

Protéger l’enfant des échanges monétaires par un payement informatisé

En 2013 le ministère de l’Enseignement a fait un pas en avant grâce au décompte périodique des frais demandés aux parents. La Ligue des familles veut aller plus loin pour éviter que certains enfants ne soient victimes de discrimination voire de vol. La Ligue des familles demande de systématiser les paiements électroniques (par virement) et d’interdire les paiements en cash.

Revoir le décret mission et mettre en place une liste des frais autorisés

La liste actuelle des frais autorisés, facultatifs et interdits est trop complexe. La Ligue des familles propose de renverser la logique et d’opter pour une liste limitative des frais autorisés. De cette manière, tout ce qui ne s’y trouve pas serait interdit.

Introduire progressivement des plafonds pour les frais scolaires.

La Ligue des familles demande la mise en place d'un groupe de travail chargé de définir des plafonds sur deux postes de dépenses : les voyages scolaires et le matériel scolaire.