Pacte d’Excellence : le rapport final est un (bon) commencement

2 décembre 2016


Les éléments du rapport final du Pacte d’Excellence ont été dévoilés aujourd’hui dans la presse. La Ligue des familles, qui a participé à toutes les étapes de concertation, attend de recevoir sous peu le rapport exhaustif qui sera concrétisé par la Ministre de l'Education, Marie-Martine Schyns. Dans l’attente, la Ligue des familles salue l’intention et appelle à une information de qualité auprès des parents sur les mesures concrètes qui seront prises ces 10 prochaines années. 

Dans le cadre du Pacte d’Excellence, la Ligue des familles a mis toute son énergie à défendre la voix des familles sur les enjeux scolaires de gratuité, de qualité de vie à l’école et de lutte contre les inégalités. En ce sens, la Ligue des familles salue la reprise de plusieurs balises qu’elle a défendues auprès des acteurs du Pacte.

Plusieurs balises de la Ligue des familles sont reprises

  • L’intention de gratuité scolaire prend (enfin) forme : le rapport fait référence à une « gratuité complète », mise en place de façon progressive par palier d’abord (le maternel, puis le primaire, puis le secondaire) et par type de frais (les frais courants puis les frais spécifiques) ». C’est ce que défend la Ligue des familles depuis de longues années.
  • Le renforcement des maternelles : le rapport se veut volontariste pour revaloriser ce premier niveau d’enseignement. Il est question de refinancement des personnels, de plus et d’un meilleur encadrement. Une excellente chose souvent évoquée dans le passé, mais jamais réalisée.
  • Des rythmes scolaires plus respectueux de l’enfant. Le rapport du pacte reprend une des propositions de la Ligue des familles : répartition de l’année en périodes de 7 semaines de cours suivies à chaque fois de 2 semaines de congé. Ceci constitue une opportunité sans précédent pour avancer vers une école mieux adaptée au rythme des enfants.
  • Un tronc commun qui met l’accent sur l’égalité des chances et une formation commune polytechnique. Cette orientation est une priorité importante pour notre pays dont le système d’enseignement est jusqu’à présent l’un des plus inégalitaire et ségrégatif d’Europe.

Une information aux parents : nécessaire et attendue

La Ligue des familles constate cependant que le rapport exhaustif du Pacte n’a pas encore été remis et présenté aux différentes forces associatives y ayant contribué. Or, cette réforme va impliquer les parents directement dans leur quotidien. Si elle est perçue comme une rupture radicale imposée du jour au lendemain, la réforme entraînera une inquiétude bien compréhensible. Les familles ont besoin d’une information précise et de qualité sur les étapes du processus

Le rapport final n’est que le commencement d’un vaste chantier qui concerne toute la société : quels seront les différents calendriers de mise en œuvre ? Quels seront les budgets alloués ? Qu’est-ce qui changera dans le quotidien des parents et des enfants ? Quand et comment ? Toutes ces questions légitimes attendent des réponses, conjointes au travail de mise en œuvre opérationnelle.

La Ligue restera attentive sur la mise en œuvre du Pacte

La Ligue des familles veillera à ce que ses différents engagements sur l’école – gratuité, qualité de vie, égalité – se concrétisent sur le terrain et soient soutenus par les forces vives : le gouvernement mais également les partis politiques sur le long terme. Nous nous engageons à informer les parents de ce qui va changer progressivement. Nous resterons vigilants à garantir que rien ne soit revu à la baisse, sans quoi toute cette ambitieuse démarche serait vaine. 

 

--- fin du communiqué ---

 

Annexe :

Veuillez trouver en pièce jointe le courrier adressé par la Ligue des familles à la Ministre de l’enseignement, au gouvernement et aux partis politiques, avec nos 5 priorités pour le Pacte ; courrier signé également par le Délégué Général aux Droits de l’Enfant Bernard de Vos, Christine Mahy, secrétaire générale du Réseau Wallon de lutte contre la pauvreté et Séverine Acerbis, directrice de Bruxelles Accueil Développement Jeunesse et Enfance.