Parents solos à Bruxelles : des réponses à leurs besoins spécifiques

15 mai 2019


Les parents solos sont toujours plus nombreux – on en compte aujourd’hui 63.568 rien qu’à Bruxelles – et ils sont confrontés à des questions spécifiques, particulièrement au moment où survient la séparation. Procédures administratives, risque de précarité, logement, droits sociaux… En ouvrant un site web et une Maison, la Ligue des familles leur fournit des réponses concrètes.

La Cocom a mandaté la Ligue des familles pour développer deux projets de soutien dédiés aux parents solo à Bruxelles. Une demande qui répond à un besoin réel de ces parents. Le moment de la séparation est celui où se concentrent l’essentiel des besoins. C’est un moment de tempête où les questions et démarches à faire sont si nombreuses qu’elles peuvent laisser impuissant.

« La monoparentalité est l’une des causes principales de paupérisation et de précarisation des femmes bruxelloises. Le risque de se retrouver dans la précarité est énormément plus élevé pour une femme élevant seule ses enfants. Un revenu insuffisant, un accès problématique aux services, l’exclusion du marché de l’emploi, sont tous des facteurs de vulnérabilité de la famille monoparentale. La Maison des parents solos ainsi que le site ‘parentsolo.brussels’ permettront d’aider ces familles souvent en sous-protection sociale. C’est l’accès aux droits, allocations et services qui permettra à ces ménages de réussir leur parcours vers l’inclusion sociale, » explique la Ministre de l’Action sociale Céline Fremault.

Une équipe pluridisciplinaire

 « Avec son équipe bilingue et pluridisciplinaire, indique Noémie Simon, coordinatrice de la Maison des parents solos : la Maison des parents solos entend aider les parents à trouver des solutions. Durant nos permanences, les parents pourront aussi bien se tourner vers un juriste spécialisé en droit des familles qu’un psychologue ou un assistant social.»

Les questions liées au logement sont essentielles, amplifiées par la difficulté d’accès aux logements sociaux : « Est-ce que je dois continuer à vivre avec lui ? », « Que faire avec mon contrat de bail ? » Les questions liées aux enfants se sont pas en reste, évidemment : « Où vont-ils vivre ? », « Comment rester parents à deux ? »… Mais il peut aussi y avoir des cas de violence, de mauvais payement des contributions alimentaires, d’accès aux droits sociaux… car le risque de basculer dans la pauvreté est réel, quand on se retrouve soudain à faire la même chose avec deux fois moins. Un chiffre étaie ce constat : une famille monoparentale sur trois vit avec moins de 1500€ par mois.

Les permanences organisées à la Maison des parents solos aideront à guider les parents, mais d’autres événements seront organisés dans cette asbl, sorte de spin-off qui prend son autonomie après avoir été mise en place par la Ligue des familles : rencontres autour de la parentalité, gouters papote, espace bébés-rencontres, soirées échange de bons plans, rencontres entre enfants autour de la séparation, ateliers artistiques...   

Un site pour s’informer… et se rencontrer

Ce 15 mai, Journée internationale de la famille, est aussi le moment choisi par la Ligue des familles pour lancer un deuxième projet dédié aux parents solos : www.parentsolo.brussels. Ce site bilingue ambitionne de donner aux parents solos bruxellois – dont 86% de femmes – une information complète et à jour sur leurs droits et sur l’aide existante. Regroupé par thématique (fiscalité, contributions alimentaires, famille, travail…), il guide les parents dans la jungle des démarches administratives et juridiques.

Un deuxième volet était indispensable. « Dans la durée, la vraie difficulté, c’est l’isolement, indique Christophe Cocu, directeur général de la Ligue des familles. Les parents sont nombreux à nous indiquer qu’ils ne savent plus sortir. Ils jonglent entre travail, enfants, ménage et sont trop seuls. Nous tenions dès lors à doubler le site d’un groupe Facebook qui permettra aux parents solos de Bruxelles d’échanger, de se trouver et de s’entraider ». Des témoignages et des articles du Ligueur complètent le dispositif, ainsi qu’une carte répertoriant toutes les structures de soutien utiles aux parents solos.

 

--- fin du communiqué ---

 

En pratique :

a. La Maison des parents solos

Rue du Stade 21 - 1190 Forest

www.maisondesparentssolos.be - www.eenoudergezinnenthuis.be

La Maison est ouverte 5 jours sur 7. Les permanences sont actuellement ouvertes le mercredi de 9h à 12h30 et le jeudi de 15 à 19h. Les horaires de permanences vont augmenter pour atteindre 30h/semaine d’ici la fin 2020.

b. Le site Parentsolo

www.parentsolo.brussels

Groupe Facebook

Présentation vidéo du site