Allocations familiales en Wallonie : un report prudent mais qui embrouille les familles

22 mars 2018


Le Gouvernement wallon vient de décider de reporter d’un an sa réforme des allocations familiales. La Ligue des familles salue la prudence de cette décision, qui offre les meilleures garanties de paiement des allocations familiales, mais regrette qu’elle embrouille les familles.

La Ligue des familles se réjouit par contre que des avancées importantes entrent en vigueur dès 2019, comme l’élargissement des suppléments sociaux en fonction du revenu des parents et plus de leur statut.

Une décision prudente…

« La priorité des priorités, c’est que chaque famille continue à recevoir ses allocations familiales en temps et en heure » indique Delphine Chabbert, Secrétaire politique de la Ligue des familles. « Si le Gouvernement wallon n’était pas en mesure d’assurer le paiement des nouveaux montants en 2019, il est prudent qu’il reporte sa réforme. Sur un sujet d’une telle importance, nous regrettons toutefois qu’il n’ait pas davantage anticipé les difficultés techniques pour permettre une entrée en vigueur en 2019 comme prévu. »

… mais qui embrouille les familles

Selon le Baromètre 2017 de la Ligue des familles, la moitié des parents ne sont pas informés de la réforme des allocations familiales et 74% d’entre eux craignent de recevoir moins d’allocations. « Depuis des mois, on annonce aux familles que les montants des allocations familiales pour les enfants à naître changeront en 2019 » poursuit Delphine Chabbert. « Ce report d’un an accroîtra encore l’incertitude et l’insécurité des familles. Il est essentiel et urgent que le Gouvernement informe clairement les parents de l’ensemble des changements auxquelles ils seront confrontés et des démarches qu’ils devront, le cas échéant, effectuer. »

Dès à présent, la Ligue des familles a mis en ligne un « questions-réponses » sur son site www.liguedesfamilles.be pour informer les parents.

Des avancées positives pour les familles dès 2019

Dès 2019 toutefois, les familles auront droit à des suppléments sociaux en fonction de leurs revenus (et plus de leur statut) : la Ligue des familles se réjouit que l’ensemble des familles qui en ont besoin, y compris quand les parents travaillent, puissent désormais recevoir ces suppléments. Le Gouvernement introduit par ailleurs, dès 2019 toujours, des avancées importantes pour les enfants orphelins et l’automaticité du droit aux allocations familiales jusqu’à 21 ans.