Pacte pour un enseignement d’excellence : la Ligue des familles regrette amèrement le report de la gratuité scolaire à 2019

15 juin 2018


La Ministre de l’Éducation a annoncé le report d’un an des mesures du Pacte d’excellence relatives à la gratuité scolaire. La Ligue des familles regrette amèrement cette décision qui pénalise les familles. Les parents dont les petits entrent à l’école maternelle en septembre devront à nouveau, et contrairement à ce qui était prévu, payer des frais scolaires.

En maternelle, 1 parent sur 5 dépense plus de 50€ rien que pour la rentrée scolaire !

L’absence de gratuité scolaire, alors que prévue par la Constitution, pollue les relations entre l’école et les familles et aggrave les difficultés vécues par les familles les plus modestes. Depuis plus de dix ans la Ligue des familles se bat pour une gratuité effective de la scolarité pour tous les élèves, dès la maternelle.

Report à la rentrée 2019… et au prochain Gouvernement

Le Pacte pour un enseignement d’excellence prévoyait l’instauration progressive de la gratuité de l’enseignement maternel dès 2018, pour arriver à une gratuité totale en 2020. Avec un budget de 10 millions € en rythme de croisière et la gratuité pour le maternel seulement, l’ambition n’était déjà pas démesurée. Malgré cela, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles ne tient pas ses engagements.

En réponse à une question de la députée Ecolo Barbara Trachte, la Ministre Schyns a annoncé ce mardi, en Commission Éducation du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, que les premières mesures relatives à la gratuité scolaire n’entreraient en vigueur qu’en 2019… au prochain Gouvernement donc d’en garantir le financement.

La gratuité scolaire : une priorité pour 8 parents sur 10

Selon l’enquête de la Ligue des familles réalisée en vue des élections communales auprès de 3500 personnes, la gratuité de l’enseignement est une priorité pour 8 parents sur 10. La Ligue des familles a participé aux travaux du Pacte d’excellence pour y défendre cette préoccupation.

« Nous croyions la mesure coulée dans le béton dès le mois de mars 2017, quand les acteurs du monde de l’enseignement se sont accordés sur les différentes mesures du Pacte, avec des priorités budgétaires et des échéanciers très précis, indique Delphine Chabbert, Secrétaire politique de la Ligue des familles. Nous déplorons que plus d’un an plus tard, on nous explique que cette mesure n’est pas prête. Quand on sait qu’un parent sur douze a été mis en difficulté financière – en difficulté financière ! – à cause du paiement des frais scolaires, on voit que ce report n’a rien n’anecdotique. Nous demandons à la Ministre de revenir sur cette décision et de tout mettre en œuvre pour assurer la gratuité dès 2018. »  

Enfin, la Ligue des familles s’inquiète de façon générale sur la mise en œuvre concrète du Pacte pour un enseignement d’excellence. Cette réforme, bien qu’imparfaite, est censée apporter des réponses sur des sujets aussi fondamentaux que le renforcement de l’école maternelle, le tronc commun polytechnique, la remédiation internalisée dans l’école, une école plus inclusive… et la gratuité scolaire.