Pouvoirs d’achat des familles

28 août 2008


 

Mesures de la Région wallonne et de la Communauté française.

Réactions de la Ligue des familles.

 

Des mesures pour la rentrée, c’est vraiment bien. Dans la durée, c’est encore mieux !

 

Et bien, la rentrée a du bon. Au-delà des sempiternelles questions institutionnelles et communautaires, la Région wallonne et la Communauté française s’occupent du pouvoir d’achat des familles !
Pour la Ligue des familles, il est important que les mesures prises, qui sont positives, puissent être financées dans la durée.

 

Mobilité : ça roule ! Pour longtemps ?

Accorder la gratuité dans les transports en commun – train tram bus – aux enfants de moins de 12 ans est une excellente nouvelle. C’est du concret dans les budgets des familles et c’est bon pour le budget CO2.

Réduire le prix et simplifier le système d’abonnements scolaires aux transports en commun est aussi une bonne nouvelle. Attention toutefois. Il est plus que probable que ces mesures provoqueront une hausse de la fréquentation des transports. Il faudra donc continuer à adapter l’offre de transport pour répondre aux besoins. Espérons que les moyens suivent d’année en année.

 

Accueil de l’enfant, une avancée bonne à prendre. Reste des problèmes structurels.

Dans le domaine de la petite enfance, deux mesures sont envisagées. Un financement plus favorable des emplois pour les maisons d’enfants qui appliquent une tarification sur base des revenus des parents. Et une diminution de la participation financière des parents pour l’accueil des enfants de 0 à 3 ans. La mesure est ciblée sur les parents avec un bas revenu et sur les fratries. Les frais de garde représentent un coût réellement conséquent dans le budget de ces familles (une moyenne de 300 euros par mois). Selon les situations, l’économie pour les familles concernées serait de 200 à 300 euros par an.. De quoi atténuer la baisse du pouvoir d’achat.

Reste à ne pas oublier le manque des places d’accueil pour les jeunes enfants et l’accueil extrascolaire où les besoins sont criants. Merci à la Communauté française de continuer à investir.

 

Bourses d’études, des seuils d’octroi à revoir.

Le montant des bourses pour ceux qui y ont droit est augmenté, ce qui est bien entendu appréciable. Toutefois, la Ligue des familles estime qu’il faudrait augmenter le plafond des revenus ouvrant à l’octroi d’une allocation ou bourse d’études.

 

Le fédéral aussi.

La Région et la Communauté ont pris des mesures. Pour la Ligue des familles, la démarche est positive. Cependant, il ne faudrait pas tomber dans le piège de la déresponsabilisation du gouvernement fédéral et mettre le pied dans la régionalisation des allocations familiales. La Ligue des familles poursuit son combat pour augmenter les allocations familiales mensuelles, à la rentrée et toute l’année.

 

Denis Lambert - directeur général
0477/25.40.87