Crèches - « Premiers pas » : un premier pas, mais il faut aller plus loin

25 janvier 2019


L’ONE et la Ministre Alda Greoli ont lancé aujourd’hui l’outil « Premiers pas », qui permet aux parents qui cherchent une place en crèche de découvrir, en ligne, les milieux d’accueil situés près de chez eux. Pour la Ligue des familles, c’est un bon premier pas. Un premier pas qui en appelle d’autres pour réellement simplifier les démarches des parents.

Il manque le nombre de places disponibles et une information claire sur les tarifs

« Quand on entre son adresse sur le site, on peut découvrir les crèches situées près de chez soi, le nombre d’enfants qu’elles accueillent, les heures d’ouverture : c’est très bien, et c’est une avancée puisque rien de semblable n’existait encore », salue Delphine Chabbert, Secrétaire politique de la Ligue des familles. « Mais la vraie difficulté pour les parents, aujourd’hui, c’est de trouver une crèche où il reste de la place, et à un tarif accessible. Or ce site n’indique pas systématiquement s’il y a des places disponibles ou pas, combien de personnes sont sur liste d’attente, ni quels sont les tarifs appliqués. On sait juste si la crèche respecte les tarifs ONE ou pas, mais si ce n’est pas le cas, on ne sait pas si elle demande 500 ou 850€ par mois ! »

Il est temps de passer à la vitesse supérieure

La démarche est positive mais, à ce stade, insuffisante pour permettre aux parents de trouver une place en crèche sans devoir multiplier les contacts et les rendez-vous pour l’inscription. Pour la Ligue des familles, outre une information plus complète, il est temps de passer à la vitesse supérieure. Les parents ont besoin d’un outil d’aide à l’inscription où ils encodent une seule fois leur demande et qui les informe ensuite des places disponibles dans les milieux d’accueil et du coût qui sera à leur charge. La mise en route de ce service centralisé, qui existe depuis des années en Flandre, est prévue par le contrat de gestion de l’ONE mais tarde à se concrétiser. La Ligue des familles espère vivement que cette plateforme est bien - enfin - le premier pas vers une vraie solution à ces problèmes d’inscription en crèche qui polluent véritablement la vie des futurs et jeunes parents.