Ça passe par ma commune par definition

18 janvier 2012


Le dimanche 14 octobre 2012, nous irons tous voter pour les élections communales. Les enjeux sont concrets et visibles, cela rend les élections communales plus attractives que les autres d’autant que les candidats sont plus proches de chaque électeur, petit Robert compris (pardon pour le jeu de mots à deux balles) !

Commun-e [adjectif].

Qui appartient, qui s’applique à plusieurs personnes ou choses.

"Ça passe par ma commune" regroupe onze associations : Amnesty International, achACT, le CNCD/11.11.11, Ecoconso, Enercoop, la Fédération Inter-environnement Wallonie, Nature et Progrès, Ressources, Oxfam-Magasins du monde, le Réseau Financement Alternatif et la Ligue des familles, qui souhaite jouer un rôle moteur de coordination. Cette plate-forme a pour but commun de motiver les pouvoirs locaux à s’engager en faveur d’un développement durable, social et solidaire.

 

Commun-e [adjectif].

Qui se fait ensemble, à plusieurs.

Nous avons la conviction que la vie associative est utile à l’animation d’un débat démocratique. C’est dans cet esprit que la campagne "Ça passe par ma commune" va mener des actions communes d’interpellation citoyenne à la veille des élections communales de 2012.

 

En commun [locution].

Qui appartient à plusieurs personnes.

Les associations ont mis en commun onze cahiers de propositions thématiques pour inspirer les futurs programmes des candidats qui se présentent au suffrage des citoyens. Cahier 1. Acheter équitable et socialement responsable. Cahier 2. Choisir une consommation durable et écologique. Cahier 3. Soutenir une économie sociale et solidaire. Cahier 4. Agir pour les droits humains. Cahier 5. Respecter un environnement local. Cahier 6. Maîtriser l’énergie. Cahier 7. Gérer durablement le territoire. Cahier 8. Promouvoir une alimentation de qualité. Cahier 9. Adapter les logements à nos parcours de vie. Cahier 10. Garantir une place d’accueil de la petite enfance. Cahier 11. Développer une coopération Nord-Sud. L’ensemble de ces cahiers thématiques sont disponibles sur www.capasseparmacommune.be

 

Commun [adjectif].

Qui appartient au plus grand nombre, qui le concerne.

Des élections communales doivent se préparer à l’avance. Et la Ligue des familles s’y active. Rassurez-vous, la Ligue ne devient pas un parti politique qui présenterait des candidats. Elle est et veut rester une association pluraliste. En revanche, c’est son job de groupe de pression de faire des constats, d’interpeller, de formuler des propositions, de revendiquer des solutions pour chaque parent. La vie politique, la vie associative et la citoyenneté de chacun sont complémentaires, utiles et nécessaires à une démocratie vivante pour la recherche du bien commun et du vivre ensemble.

 

Pas commun [adjectif].

Qui n’est pas ordinaire.

Les équipes de la Ligue des familles sont en pleine préparation d’une activité vraiment originale et sympa, à vrai dire hors du commun : (re)visiter sa commune à bord d’un petit train avec le regard citoyen de la campagne Ça passe par ma commune.Tout le monde à bord : mandataires politiques, candidats, associations, journalistes, citoyenparents… sont les bienvenus. Sortir du train-train : on revisite sa commune avec des yeux neufs et des informations dénichées par l’équipe de préparation. Un guide de voyage : il est remis à chaque voyageur pour lui permettre de prendre des informations. But du voyage : mettre en évidence ce qui va bien, ce qui ne va pas, valoriser des initiatives, promouvoir la généralisation des expériences intéressantes.

 

Commun [n.m. vieilli].

Ensemble, généralité.

À ce jour, une trentaine de groupes se préparent pour organiser au printemps 2012 un petit train citoyen. C’est une démarche ouverte au commun des mortels, c’est-à-dire à chaque citoyen qui le souhaite. Si vous souhaitez monter dans le train et être invité aux réunions préparatoires, n’hésitez pas à prendre contact en envoyant un mail à info@capasseparmacommune.be. Nous ferons suivre à l’équipe de préparation concernée.

 

Commun [adjectif].

Qui se rencontre fréquemment.

La définition la plus commune du débat démocratique est celle qui le confine aux périodes électorales. Ce n’est pas l’approche de la campagne "Ça passe par ma commune" qui a l’ambition de poursuivre la démarche pendant six ans, chacun dans sa responsabilité, celle des mandataires politiques et celle de citoyens engagés dans le monde associatif.

 

Commune [n.m. Belgique].

La plus petite subdivision administrative.

Une commune est un tout fait d’un collège de bourgmestre et échevins, de conseillers communaux (de la majorité et de l’opposition). Se limiter à cette dimension serait trop restrictif. La commune, c’est aussi une administration et ses employés communaux, des institutions (le CPAS ou les écoles, par exemple). Sans oublier qu’une commune, c’est d’abord et avant tout les citoyens qui y vivent.

 

Commune [anciennement].

Ville affranchie du joug féodal, et que les bourgeois administrent eux-mêmes.

Il est bien écrit dans le petit Robert que cette définition de la commune est ancienne (même s’il est vrai qu’il subsiste ici et là des baronnies locales). Pour nous, chaque commune doit être un espace de démocratie vivante qui nous concerne tous dans notre quotidien individuel et collectif.

 

Denis Lambert,

directeur général

a