Plus de parents pourront bénéficier d’une avance en cas de pension alimentaire impayée

20 mars 2019


C’est une belle avancée pour les parents : les députés fédéraux ont voté ce 19 mars 2019 en Commission Finances de la Chambre une hausse du plafond de revenus en dessous duquel les parents peuvent obtenir une avance sur pension alimentaire.

Les avances désormais accessibles en cas de revenu inférieur à 2200€ nets

Jusqu’à présent, en cas de pension alimentaire impayée, seuls les parents ayant un revenu inférieur à 1800€ nets pouvaient accéder au Secal, le Service des créances alimentaires, et obtenir une avance. Les députés ont décidé hier de porter ce plafond de revenu à 2200€ nets.

La situation actuelle est extrêmement préoccupante : le dernier Baromètre des parents de la Ligue des familles montre que 4 parents sur 10 ne perçoivent pas la contribution alimentaire à laquelle ils ont droit de manière régulière. Ce relèvement du plafond de revenu est donc fondamental pour permettre à davantage de familles de percevoir leur dû.

Prochaine étape : la suppression totale de ce plafond de revenu

Toutefois, cela reste insuffisant : la Ligue des familles plaide pour une suppression totale de ce plafond de revenu pour que chaque parent, quelle que soit sa situation personnelle, puisse recevoir une avance du Secal. Nous vous invitons à signer la pétition lancée par Vie féminine en ce sens.