Vers une école pour tous : des vœux et des actes

16 décembre 2015


Décembre. Il fait sombre, il fait froid. Les petites lumières et décorations de Noël tentent vaille que vaille de faire oublier soucis quotidiens et vents mauvais de l’actualité de cette fin d’année. C’est aussi, bientôt, le temps d’une pause et d’un répit en famille après les examens et un premier quadrimestre scolaire bien chargé. L’occasion pour la Ligue des familles de faire un bref topo de ses engagements sur les questions scolaires et de faire appel à vous.

L’école, préoccupation importante des parents

Nous vous le dévoilions le mois dernier dans notre baromètre des parents : devoirs à la maison, horaires scolaires à la journée, durée des congés, inscriptions… les familles sont très partagées sur les questions qui touchent à l’école.
On le sait, s’installer à Bruxelles ou en Wallonie, inscrire son enfant à l’école, pour bien des parents, c’est le casse-tête : entre les réseaux, les pouvoirs organisateurs, les communautés, les projets pédagogiques et projets pilotes, pas facile de s’y retrouver ! Et une fois les enfants inscrits, il n’est pas toujours facile de concilier les horaires de chacun. Entre boulot, école, soutien scolaire, activités culturelles, sportives, sorties en famille, c’est la course. Le temps est une denrée précieuse. Et selon que l’on soit seul(e) avec ses enfants, en famille recomposée ou nombreuse, les difficultés sont différentes.
Depuis plus d’un an, la Ligue des familles porte le projet de réformer les rythmes de la journée et de l’année scolaire, pour plus de bien-être des enfants et des parents. Vu l’importance des besoins, nous ne manquerons pas d’interpeller à nouveau la ministre de l’Enseignement sur la nécessité d’associer les familles à ce débat de société.

Gratuité scolaire : où en est-on ?

Il y a le temps, mais également l’argent. Nerf de la guerre et facteur aggravant les inégalités entre les familles dans l’accès à l’école comme au soutien scolaire et aux loisirs. Bien que consacrée par la Convention Internationale relative aux Droits de l’Enfant, la gratuité scolaire n’est pas encore au rendez-vous : frais interdits demandés aux parents, enfants stigmatisés et exclus, voyages scolaires à des prix élevés (visant à sélectionner de façon détournée les élèves).
Chaque année, c’est une tradition, nous faisons appel à vous pour nous aider à porter le combat d'une école gratuite et qui garantisse à chaque enfant les mêmes chances de réussite. Et cette année, nous vous proposons du nouveau : d’abord une enquête en ligne plus claire et plus rapide (Voir encadré), ensuite le fait qu’au terme d’une année de participation de la Ligue des familles au Pacte pour un enseignement d’excellence, la gratuité pleine et entière de l’école a été mise à l’agenda de la ministre. Une première ! Le débat parlementaire et l’annonce de mesures concrètes sont attendus au printemps prochain.
Ceci démontre que la participation à ces enquêtes est nécessaire pour faire entendre vos voix de parents et rendre compte de la situation réelle. Nous comptons que cette nouvelle enquête sera aussi efficace.

Des vœux et des actes

S’associant aux autres acteurs associatifs participant aux travaux du Pacte pour un enseignement d’excellence, nos objectifs sont clairs :

► Dans un premier temps, lutter contre les irrégularités. Bien entendu, c'est aussi aux parents de payer pour la scolarité de leur enfant, mais dans des limites définies par des règles, avec un contrôle des abus et sans que les frais ne portent atteinte aux apprentissages.
► Dans un second temps, s’acheminer, par étapes, vers une gratuité scolaire pleine et entière.

Les choses semblent bouger au niveau des pouvoirs publics. Il ne faudrait cependant pas que ces annonces ne demeurent que des vœux (pieux) de fin d’année. Comptez sur nous pour être vigilants et que les vœux deviennent des actes. Nous serons également au rendez-vous pour que la tenue d’un débat sur la réforme des rythmes scolaires soit au menu des bonnes résolutions de la ministre de l’Enseignement et des parlementaires en 2016. D’ici là, nous vous souhaitons, avant tout, d’excellentes fêtes de fin d’année.

François Bertrand, chargé d’études matières scolaires à la Ligue des familles