Bonne nouvelle pour les parents : la 1ère maternelle gratuite dès la rentrée 2019 !

27 novembre 2018


C’est le premier résultat important d’un combat de longue date de la Ligue des familles : dès la rentrée prochaine, la gratuité scolaire devrait être effective en 1ère maternelle, puis en 2ème en 2020 et en 3ème en 2021.

Chaque année, au mois d’août, la Ligue des familles sort sa grande enquête sur les coûts scolaires, l’occasion de mettre cette question à l’agenda médiatique et politique. Nous avons également amené la question de la gratuité scolaire dans les discussions sur le Pacte pour un enseignement d’excellence, dont la version finale fixe cet objectif ambitieux : la gratuité scolaire totale, « de manière séquentielle en priorité dans l’enseignement maternel, puis dans l’enseignement primaire, puis dans l’enseignement secondaire en fonction des types de frais (d’abord les frais dits « scolaires » et les frais « d’accueil ») ».

Le 23 octobre dernier, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé de mettre en œuvre la première étape : la gratuité de l’enseignement maternel, progressivement de 2019 à 2021. Concrètement, les écoles recevront de la Fédération Wallonie-Bruxelles les moyens nécessaires à l’achat des fournitures scolaires et ne pourront plus les réclamer aux parents.

La Ligue des familles se réjouit de cette mesure importante pour les familles. Deux bémols toutefois : tout d’abord, la gratuité ne vise que la période scolaire à proprement parler. Autrement dit, les garderies, les repas, etc. resteront payants, à l’exception bien sûr des quelques écoles où ils sont déjà gratuits. Ensuite, nos enquêtes montrent que le niveau maternel est déjà le moins coûtant pour les parents, voire déjà gratuit dans 1 cas sur 5. Il est donc fondamental que cette mesure soit étendue aux niveaux primaire et secondaire, comme prévu par le Pacte pour un enseignement d’excellence. Bref : ne gâchons pas notre plaisir de voir cette première mesure aboutir, mais le travail continue pour que la gratuité scolaire devienne une réalité pour les enfants de tous âges.