Transports scolaires vers les écoles spécialisées

8 juin 2017


Une voie sans issue ?

Résumé

Depuis de nombreuses années, de multiples acteurs se montrent préoccupés par l’insuffisance d’accessibilité à l’école pour les enfants en situation de handicap en Fédération Wallonie-Bruxelles. Cette accessibilité passe notamment par le transport scolaire, service organisé pour assurer une offre complémentaire pour les déplacements domicile-école lorsque l’offre « classique » de bus ou de train est inexistante ou mal adaptée.

Quelle est la situation de l’offre de transports vers l’enseignement spécialisé ? Qu’en est-il aujourd’hui des pénuries, des problématiques de la sécurité et du confort, des temps de parcours, de la qualité de l’accompagnement des enfants et jeunes ayant recours à ces bus scolaires ?

La thématique est complexe car les organismes responsables des transports scolaires doivent jongler entre les différents réseaux d’enseignement (réseau libre ou officiel avec son enseignement ordinaire ou spécialisé) et la répartition des compétences entre les différentes entités (transport scolaire : compétence de la Commission communautaire française ou COCOF à Bruxelles et de la Région wallonne ; enseignement : compétence de la Fédération Wallonie-Bruxelles). L’organisation des transports scolaires pose de nombreux problèmes de sécurité, de bien-être, de santé, voire d’accès à la scolarité des enfants.

Avec cette analyse, la Ligue des familles se penche sur la situation du transport scolaire pour les enfants en situation de handicap en Fédération Wallonie-Bruxelles. Cette analyse fait le tour de la législation internationale et belge en la matière. Elle aborde ensuite les pratiques en matière de transport scolaire pour enfants en situation de handicap. Son objectif est de dresser un bilan de la situation actuelle en croisant les perspectives : celles des parents d’enfants scolarisés dans le spécialisé mais aussi celles des personnes travaillant dans les établissements spécialisés, que ce soit comme professeurs ou comme éducateurs, et enfin les acteurs du transport eux-mêmes. À la revue de littérature s’est donc ajoutée, grâce à un appel diffusé via le journal le Ligueur et notre page Facebook et via des entretiens individuels, la récolte de témoignages.

Battello Jeanne, sous la direction de Delphine Chabbert

Votre navigateur ne peut pas afficher des fichiers pdf, suivez ce lien pour le télécharger