Allocations d’études, où en est-on ?

27 novembre 2019


Résumé

La Ligue des familles considère que chacun·e doit avoir accès à l’éducation dans des conditions lui permettant de réussir. Pour assurer cela, les allocations d’études doivent pouvoir jouer leur rôle de mécanismes public de soutien aux familles et étudiant·e·s. Cette étude l’a montré, la dernière législature a été mouvementée sur le plan des allocations d’études. Le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et des Médias, Jean-Claude Marcourt, a procédé à trois réformes successives du système des allocations d’études (2016, 2017 et 2019) et le bilan est en demi-teinte. Certaines dispositions ont été synonymes de réels et inacceptables reculs et doivent encore être corrigées, tandis que certaines avancées ont été permises. Il reste donc du travail pour améliorer l’accès à l’enseignement et l’on attendra donc le nouveau gouvernement de FWB sur le sujet.

Sur les changements ayant eu lieu, la Ligue des familles trouve à se positionner soit en faveur de la modification, soit pour un retour en arrière, soit elle propose d’aller plus loin et d’améliorer le dispositif. Dans cette étude, nous proposons un tableau récapitulatif de nos positions par rapport à ces changements.

Une autre série d’éléments n’ont pas grandement évolué lors de la dernière législature et font néanmoins l’objet des préoccupations de la Ligue des familles. Cette étude reprend également ces préoccupations.

Maxime Michiels

Votre navigateur ne peut pas afficher des fichiers pdf, suivez ce lien pour le télécharger