Retard de paiement des allocations familiales : ça ne peut plus arriver

11 février 2019


Vendredi dernier devait être le premier jour de paiement des allocations familiales par la Wallonie suite à la 6e réforme de l’État. Un moment historique et important pour de nombreuses familles. 5 caisses d’allocations familiales étaient en charge de ce paiement (1 caisse publique et 4 caisses privées). Seule la caisse publique FAMIWAL n’a pas été en mesure de payer correctement l’entièreté de ses affiliés ce vendredi.

L’absolue priorité, suite au transfert des allocations familiales à la Wallonie, était d’assurer la continuité des paiements. Cela n’a pas été le cas et c’est inadmissible ! FAMIWAL indique à présent que le problème est résolu et que toutes les familles ont reçu leurs allocations familiales. Reste que ça ne peut plus arriver : il faut tout mettre en œuvre pour qu’un tel retard ne se produise plus le mois prochain, ni à aucun autre moment dans le futur. La Ligue des familles restera vigilante.

Un impératif suite à la réforme : la continuité des paiements

La Ligue des familles le dit et redit depuis 5 ans, la réforme des allocations familiales doit répondre à un impératif : celui de payer les allocations familiales en temps et en heure à toutes les familles. Les allocations familiales pèsent lourd dans l’équilibre budgétaire des familles et ces dernières sont nombreuses à attendre le 8 du mois pour opérer certaines dépenses essentielles (santé, alimentation…). C’est pourquoi la continuité des paiements est un point capital pour la Ligue des familles. Nous avons toujours exprimé que nous n’accepterions aucun retard de paiement.

Un transfert qui aurait pu attendre un an

La possibilité s’offrait aux entités de reprendre la compétence des allocations familiales le 1er janvier 2019 au plus tôt et le 1er janvier 2020 au plus tard. La Wallonie a décidé début 2018 de prendre en charge la gestion et le paiement des allocations familiales dès le 1er janvier 2019. Dès le départ, la Ligue des familles s’est inquiétée de cette reprise anticipative et en a fait part lors des réunions du Comité de branche « familles » de l’Aviq. La Wallonie s’est voulue rassurante, garantissant qu’elle serait prête et qu’il n’y aurait aucun retard de paiement. Nos craintes se sont malheureusement confirmées et les premières victimes de cette mauvaise gouvernance sont bien les familles.

Les familles les plus en difficulté sont touchées

FAMIWAL, caisse publique de paiement des allocations familiales et héritière des dossiers wallons gérés par FAMIFED, regroupe plus d’un tiers des dossiers wallons. De plus, elle garantit le paiement des « prestations familiales garanties », soit des prestations à destination des publics les plus fragilisés.

« Ce retard de paiement a donc touché les familles qui sont dans les situations les plus compliquées : pour certaines d’entre elles, un week-end de retard de paiement, c’est un week-end pendant lequel on ne pourra pas faire les courses », souligne Delphine Chabbert.

Le retard de paiement des prestations familiales par cette caisse est donc d’autant plus dommageable en raison du nombre de familles que cela concerne ainsi que de leur profil. 

Des explications demandées à FAMIWAL

En tant que gestionnaire des prestations familiales et membre, depuis le mois dernier, du comité de gestion de la caisse publique FAMIWAL, la Ligue des familles a immédiatement demandé des comptes à FAMIWAL et a exigé un paiement immédiat des familles wallonnes n’ayant pas encore perçu leurs allocations familiales.

Ce que la Ligue des familles exige

Toute la clarté doit être faite sur ce qui s’est passé vendredi dernier et les familles doivent recevoir des garanties que cette situation ne pourra en aucun cas se reproduire.

 

Bruxelles, le 11 février 2019 [mise à jour le 12/02 à 15h45]

--- fin du communiqué ---