Lisons dans nos communes - Thinkstock

Actu du jour 

Lisons dans nos communes

La Ligue des familles, comme le Ligueur, encouragent depuis des années la lecture avec les enfants et les jeunes. Livres - et lecture sous toutes ses formes - offrent des moments privilégiés entre enfants et parents. Moments de plaisir partagé, mais aussi de transmission, d’épanouissement, de découverte. Ce 23 avril est la Journée mondiale du Livre. L’occasion de faire la fête au livre.

 
 
 

Vie de parent 

Un site pour comparer le prix de son caddy

Un site pour comparer le prix de son caddy

Le nouveau site internet « superbudget.be » permet de comparer le prix de ses achats dans les trois grands supermarchés de Belgique. Le Ligueur a testé pour vous.

 

 Politique

L’argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue

L’argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue

Élections 2014. La Ligue des familles, son mémorandum sous le bras, a rencontré les présidents des principaux partis politiques. Des rencontres lors desquelles notre association a défendu ses douze revendications - tantôt régionales et communautaires, tantôt fédérales et européennes - et ses trois propositions pour une modernisation du système politique.
Vous retrouverez ces débats sur notre site leligueur.be. En condensé - une interview de quatre questions, toujours les mêmes, posées aux différents présidents de parti - et pour ceux et celles qui souhaitent quelque peu approfondir le sujet, un résumé des réponses de chaque parti. Le Ligueur dans son édition papier, lui, vous invite à mieux comprendre les enjeux de nos revendications. Première thématique : le soutien financier aux parents avec les allocations familiales, bien sûr, et les créances alimentaires.

 

 SéparationRessources garanties

Séparation : 18 % des parents optent pour la garde alternée - Thinkstock

Séparation : 18 % des parents optent pour la garde alternée

A l'occasion de la sortie du livre de Yapaka "La garde alternée: les besoins de l'enfant", revenons sur l'étude de la Ligue des familles sur le sujet. En effet, depuis 2006, lorsqu'un couple avec enfant(s) passe par la justice pour organiser sa séparation, le juge doit proposer, en priorité, un hébergement égalitaire. L'esprit de la loi suggère ainsi que la garde alternée est la meilleure solution pour les enfants. Mais qu'en est-il dans les faits ? La loi de 2006 a-t-elle changé les habitudes ? Réponse avec l’enquête de la Ligue des familles réalisée avec la collaboration de l’institut Dedicated.

 

Vie de parent 

Pour qui voter le 25 mai ? Les crèches et l'école à la loupe

Bientôt les élections. Pour mieux vous y préparer d'ici au 25 mai, la Ligue des familles passe en revue les priorités des différents groupes politiques sur les matières familiales. Deuxième thème, les services : les présidents de partis répondent aux revendications du mouvement sur l'accueil de la petite enfance et l'école. Leurs réponses en images.

 
 

0/2 ans Développement de l'enfant

Doudous en stock !

Doudous en stock !

Il y a le doudou de Gabriel, un éléphanteau qui sent bon la douceur. Le doudou de Valentine, un bout de tissu à petits pois colorés. Le doudou de Sami, qui est son nounours préféré. Le doudou de Luna, une taie d’oreiller déchirée.

 

3/5 ans Éducation

Plus de sécurité : à la maison - de 75 à 116 cm (moins de 6 ans)

Plus de sécurité : à la maison - de 75 à 116 cm (moins de 6 ans)

Vers 12 mois, votre petiot se tient debout en s’arc-boutant sur tout ce qu’il voit. Peut-être même marche-t-il déjà ? Sinon, soyez sur vos gardes, car ça ne va pas tarder ! À cet âge, il commence à comprendre la signification du « Non ». C’est le moment pour vous de lui imposer les limites qu’il ne peut dépasser. Pour rappel : les accidents sont la première cause de mortalité chez les moins de 5 ans et 4 enfants sur 10 en Belgique en sont victimes au cœur de la maison.

 

12/15 ans16/18 ans+18 ans 

« Elle a raté son année et tout s’effondre, pour elle, pour nous » - Thinkstock

« Elle a raté son année et tout s’effondre, pour elle, pour nous »

Mauvaise méthode de travail, mauvais choix d’orientation, il y a presque autant de raisons que de jeunes qui sont en échec. Ainsi, des jeunes n’ayant pas d’atome crochu avec certaines matières s’y dirigent, par ignorance, par facilité (proximité) ou par contrainte. L’échec apparaît alors comme une occasion de remettre les choses à plat, d’analyser les causes et de corriger le tir.