Stages : trop chers pour 1 parent sur 4

Actu du jour 

Stages : trop chers pour 1 parent sur 4

Le Petit Moutard nous confirme que les sommes consacrées aux stages de vacances des enfants dans les ménages sont colossales. 299 € en moyenne, par an, par enfant. En conséquence de quoi, un petit peu plus de 22 % des parents les jugent trop chers pour que leurs petits puissent y participer. On essaie de trouver quelques solutions avec Lara Boudron du Petit Moutard.

 
 

Vie de parent 

IVG : les femmes savent pourquoi

IVG : les femmes savent pourquoi

Marche pro-life. Prof de philo à l’UCL qui considère le viol comme mineur à côté de l’avortement. Rumeurs erronées de militants qui vont raconter que l’on peut avorter jusqu’à la veille de la naissance pour une histoire de doigt manquant. Trump qui signe un décret interdisant le financement d'ONG internationales qui soutiennent l'IVG. Partout les propos les plus radicaux donnent de la voix. Aucun droit, aucun combat n’est jamais acquis. Il est donc de notre devoir de rappeler ce qui ne sera jamais gagné.

 

Vie de parent 

Changement d’heure : quel impact pour mon enfant ?

Changement d’heure : quel impact pour mon enfant ?

Ce week-end, en avançant nos pendules d'une heure, on a retrouvé l'heure d'été. Et nos enfants dans tout cela ? Comment s'adaptent-ils à ce changement ?

 

Vie de parent 

Environnement : des écoles se jettent à l’eau - ©Empreintes asbl. Bouge,  la Meuse.

Environnement : des écoles se jettent à l’eau

À l’occasion des Journées bruxelloises de l’eau, l’asbl GoodPlanet initie l’action « Tous à l’eau » dans 285 écoles en Wallonie et à Bruxelles. Au total, 75 000 élèves y participent. À l’honneur : l’eau du robinet. Reportage à l’Institut de la Vierge Fidèle, à Schaerbeek, qui fait partie du mouvement.

 

Vie de parent 

Attentats de Bruxelles : comment en (re)parler aux enfants ?  - ©Reporters - Bruxelles, Bourse, mars 2016

Attentats de Bruxelles : comment en (re)parler aux enfants ?

Le 22 mars, la Belgique va commémorer les attentats de Bruxelles. Des cérémonies officielles et des Cercles de silence seront organisés sur les lieux touchés par l’horreur il y a un an. Objectif : rendre un hommage solennel aux victimes, à leurs familles, aux secouristes et aux personnes qui ont aidé là où elles le pouvaient. Être ensemble, oui, mais comment en parler aux enfants ? Écouter et expliquer, c'est ce que préconise la psychologue Mireille Pauluis.

 
 

0/2 ans SantéBien-être

Des bébés bien dans leur corps avec l’ostéopathie

Des bébés bien dans leur corps avec l’ostéopathie

Votre première merveille du monde (Quoi ? Il en existe d’autres ?) pleure à longueur de journée, vous ruine les seins à force de les prendre pour des tétines, condamne à jamais vos T-shirts maculés de ses régurgitations. Un bonheur de tous les instants qui semble ne pas avoir été fourni avec le mode d’emploi du sommeil. Vous avez tout essayé. Vraiment ? Rencontre avec des parents qui ont eu leur sommeil sauvé… par un ostéopathe.

 

3/5 ans ÉcoleAmourDéveloppement de l'enfant

Il n’en a plus que pour sa mère ! - Thinkstock

Il n’en a plus que pour sa mère !

On raconte que le petit enfant, vers 3 ans, tombe amoureux de son parent de sexe opposé, tente de le séduire et rêve de supprimer l’autre parent pour s’approprier l’amour de son père ou de sa mère de façon exclusive.

 

12/15 ans16/18 ans Santé

Mincir… toujours plus : l’obsession !

Mincir… toujours plus : l’obsession !

Trop grosses. Vraiment trop grosses ? Les femmes, adolescentes comprises, ne seront-elles jamais satisfaites de leurs fesses ? Cette partie du corps est le fil rouge du nouveau livre du sociologue français Jean-Claude Kaufmann, La guerre des fesses. Minceur, rondeurs et beauté (Éditions Jean-Claude Lattès, 2013). Une enquête interpellante sur la tyrannie de l’ultraminceur, à laquelle les parents d’« adottes » devraient être particulièrement attentifs…

 
 
Le Ligueur utilise des cookies pour faciliter la navigation sur ce site web et permettre l’utilisation de ses fonctionnalités. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'accepte l'utilisation des cookies
En savoir plus