Il est capable d'attendre un peu...

« Oui, Ben devient plus patient. En fin d’après-midi, je vais le chercher à la crèche. Le temps entre nos retrouvailles et le moment où il manifeste sa faim est très, très court. Alors, tout en préparant son repas, je le prends dans les bras et je lui explique tout ce que je fais, pas à pas : il voit que je prépare son repas, il voit que cela prend un certain temps. J’ai l’impression qu’il comprend qu’il doit un peu attendre », dit d’un ton assuré Adrien, son papa. Ce qui ne l’empêche pas d’ajouter aussitôt : « Par contre, sa maman est convaincue que parler, expliquer les choses, ça ne sert absolument à rien ! Elle s’occupe de Ben le matin. Elle lui prépare son biberon, mais Ben est impatient… avec elle : "Ça ne sert à rien de tout lui expliquer, cela ne marche pas avec moi !" Selon elle, Ben ne sait pas attendre… et c’est tellement vrai qu’il a pris l’habitude d’avoir - et d’apprécier - des biberons froids ! »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.