Quand, entre parents,
on n’est d’accord sur rien…

« Le papa cède plus facilement aux "caprices" de Valentin que moi, ça m’agace ! Par exemple, le doudou, je veux qu’il reste dans le lit car je pense que Valentin a les moyens en lui de se rassurer quand c’est nécessaire. Le papa, lui, dit : "Allez, c’est pas grave s’il prend son doudou…" C’est vrai que ce n’est pas grave, mais comment Valentin peut-il alors faire la part des choses ? » Justine, la maman du petit loulou de 20 mois, le reconnaît, mi-énervée, mi-chagrinée : « La crise est totale entre nous, on n’est d’accord sur rien… »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.