Que mettre sur sa tartine ?

18 mois, ça semble un cap côté repas - les brochures que l’ONE leur consacre vont jusqu’à cet âge ou démarrent à ce moment-là. « C’est un cap à partir duquel l’alimentation de l’enfant va progressivement se rapprocher de celle des adultes », résume Catherine Ghion, infirmière dans une collectivité de jeunes enfants. Reste que de nouvelles questions apparaissent en vrac, depuis « Le lait reste-t-il indispensable ? » jusqu’à « Que mettre sur le pain ? ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.