« Trois bisous à la puéricultrice,
rien pour moi ! »

« Avant, lorsque j’allais chercher Alessia à la crèche, elle se jetait dans mes bras. Maintenant, elle fait vraiment la chipie ! Elle est d’accord pour donner trois bisous à sa puéricultrice, mais moi, je n’ai droit à rien comme bonjour. Je sais, je ne dois pas le prendre pour moi. N’empêche, c’est dur… J’espère que ce petit jeu va vite lui passer », confie Coline, la maman d’Alessia, 23 mois.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.