Vie de parent

23 jeux et jouets sur le podium :
de 1 à 2 ans

Des jouets tout doux qui prolongent les câlins de Maman et de Papa. Des jouets dansants qui s’offrent en spectacle dès que les quenottes les agitent. Même adulte, nous nous pâmons devant ces petites merveilles qui sont en première ligne pour faire de nos tout-petits des filles et des garçons tendres et délurés à la fois.

23 jeux et jouets sur le podium : de 1 à 2 ans

INNOVATION

Œufs musicaux (Haba)
Une série d’œufs en bois (hêtre) colorés, faciles à agripper par de petites mains en guise de tout premier instrument de musique. À secouer, chacun des œufs faisant un bruit différent : cliquetis, claquements, gazouillis, clochettes… Des sons discrets, harmonieux et originaux qui, belle innovation, se démarquent de ceux, électroniques ou mécaniques, que l’on trouve généralement sur le marché. Un jouet qui fait du bruit, ce que les enfants adorent, tout en ne cassant pas la tête des adultes, ni celle du petit. Mieux encore : ces sons étant plutôt discrets, il faut tendre l’oreille pour en profiter. Un premier apprentissage en soi. Avec la découverte des rythmes en plus.

PETIT BUDGET

Jeu de construction à roulettes (Duplo)
Une boîte petit budget (autour de 15 €) composée de quinze grosses briques de couleur pastel avec lequel Duplo revient à ses fondamentaux : proposer non pas un jouet avec de petits personnages autour d’un thème précis, mais un « pur » jeu de construction pour développer dextérité, créativité et vision dans l’espace. Autre atout de ce produit : il contient aussi un petit chariot, à faire rouler puis à tirer derrière soi dès qu’on tient sur ses deux pieds. Des briques, à compléter - pourquoi pas, pour continuer à épargner le portefeuille ? - avec celles qui traînent dans le grenier des grands-parents ou dénichées dans une brocante.

VINTAGE

Tourne-disque (Fisher-Price)
On l’a poussé avant vous, ce cri de joie lorsqu’on a découvert que Fisher-Price avait eu la bonne idée de relancer sur le marché plusieurs de ses grands classiques, son tourne-disque notamment. Un jouet d’imitation vintage par excellence, avec ses cinq disques microsillons double-face à manipuler sans délicatesse, avant de descendre l’aiguille… Et hop, en avant la musique : au total, dix chansons pour enfants que votre petit écoutera sans doute jusqu’à vous rendre un peu fous. Qu’importe ! Ce produit, en plus de vous arracher une petite larme, vous permettra progressivement de lui raconter combien la technologie a évolué depuis votre enfance, voire celle de ses grands-parents. Idem avec les autres produits de cette nouvelle gamme : téléphone à cadran, télé et appareil photo.

NEW TECH

Maison des activités (Leapfrog)
On est toujours frileux lorsqu’il s’agit de vous recommander un de ces jouets à piles qui émettent des sons et des lumières. Attractifs au premier abord, surtout en ce temps où la technologie est partout, rares sont ceux qui présentent un réel intérêt et un plaisir de jeu pour votre petit. Sans compter les promesses irréalistes qu’ils font miroiter aux parents : apprendre à compter, à lire, à parler une langue étrangère alors que votre bambin tient à peine sur ses deux pieds.
Rien de tel avec cette maison, plus adaptée à votre tout-petit : derrière chaque porte ou fenêtre, une activité sonore ou visuelle attend votre bambin. De quoi se familiariser avec les contraires : ouvrir/fermer ; dedans/dehors… Intéressant aussi : le jouet a une fonction « jour » et une autre « nuit », pour découvrir les rituels propres à ces deux périodes. En bref, voilà un jouet à manipuler pour exercer sa dextérité et sa fine motricité. Et qui raconte des histoires pour enrichir le vocabulaire, aiguiser la curiosité et l’imagination.

Anouck Thibaut

EN PRATIQUE

Variez les plaisirs

Chez les tout-petits, comme tout au long de l’enfance d’ailleurs, l’important côté jouet est de varier les plaisirs, donc les types de jeux, chacun développant des capacités différentes. Inutile aussi de noyer votre petit sous les jouets : plutôt que de les stocker dans son parc, mieux vaut les lui donner au compte-gouttes. Et vous verrez : en lui représentant un jeu qu’il a délaissé, il le redécouvrira sous une autre facette.

Sur le même sujet

23 jeux et jouets sur le podium

C’est ce qu’on appelle un marronnier en journalisme. Un événement saisonnier et donc récurrent. Notre sélection jeux-jouets qui prépare la venue du grand saint fait bien partie de cette catégorie-là.

 

23 jeux et jouets sur le podium : de 0 à 1 an

Des jouets tout doux qui prolongent les câlins de Maman et de Papa. Des jouets dansants qui s’offrent en spectacle dès que les quenottes les agitent. Même adulte, nous nous pâmons devant ces petites merveilles qui sont en première ligne pour faire de nos tout-petits des filles et des garçons tendres et délurés à la fois.

 

23 jeux et jouets sur le podium : de 3 à 5 ans

Ah, faire comme maman et papa ! Imiter les grands… jusqu’à parfois les agacer. Mais c’est comme ça que nos petits, petites découvrent le monde. Alors, laissez-les faire jusqu’à plus soif, mais pensez qu’ils vous regardent : plus que jamais, c’est le moment de vous « surveiller » et de donner le bon exemple !

 

23 jeux et jouets sur le podium : de 6 à 8 ans

L’enjeu à cet âge-là est d’apprendre à se débrouiller toujours mieux sans maman et papa et avoir plein d’amis. Le jeu va l’y aider. L’enfant devient petit à petit autonome et se fond avec aisance dans le groupe. Jusqu’à parfois oublier que vous êtes là. Tant mieux, profitez de cet âge où l’inventivité, la créativité est à son apogée ! N’oubliez pas non plus que ces encore petits bouts doivent aussi relâcher la pression scolaire. Un enfant qui a passé sa journée, assis en classe a besoin de s’évader dans le jeu pour ne pas craquer !

 

23 jeux et jouets sur le podium : de 9 à 11 ans

Les voilà presque grands, nos 9 ans et plus. Plus besoin de trop les entraîner à être autonomes : ils prennent suffisamment le large quand ils le peuvent ! Non, à 9 ans et plus, c’est la pensée, la réflexion, l’expérimentation - bref, tout ce qui peut agiter les neurones - qui intéressent ces grands qui sont encore des enfants, ne l’oublions pas ! Jouer, c’est sérieux ! Raison de plus pour que vous vous joignez parfois à leurs jeux car, comme l’affirme Patrick Huerre, pédopsychiatre : « Comme on a joué, on vivra. Alors cultivons le plaisir de jouer dans nos vies et demeurons en lien avec l'infantile et le juvénile qui sont en nous. »